Test : Lego City Undercover (Wii U)

LEGO-City-Undercover-collectorCela fait maintenant de longues années que les jeux LEGO ont pris place dans nos ludothèques, et il devient difficile de se demander quelle licence sera la prochaine à subir l’humour tant apprécié de nos chères briques Lego. Une question qui ne se pose plus vraiment puisqu’aucune licence n’est exploitée cette fois ci, LEGO City Undercover nous plonge au cœur d’un monde moderne fait de brique,  tel qu’il serait s’il devait exister. C’est donc un peu à la manière d’un Lego Island que les développeur ont utilisé l’univers LEGO tel qu’on le connait en version jouet. Le jeu en vaut il la chandelle? Est ce que LEGO City a de quoi tenir tête aux habituels jeux à licence LEGO? Tâchons d’y répondre en analysant le dernier né de la famille… Brique par brique.

Père McCain, raconte nous une histoire…

Comme son nom l’indique Lego City nous emmène dans la ville du même nom où l’on retrouve Chase McCain faisant son grand retour en tant que policier après un exil plus ou moins forcé. En effet il y a quelques années en arrière notre héros a fauté lors d’une enquête policière de grande envergure ayant mené à l’enfermement de Rex Fury et à la mise en danger de Natalia, une jolie demoiselle de plastique jaune qui ne laisse pas Chase indifférent. Inutile de vous en dire plus pour éviter de trop en dévoiler mais notez juste que malgré cet air de « déjà vu » l’histoire du jeu à de quoi vous surprendre. Le jeu commence donc sur une cinématique nous montrant l’arrivé de Chase et il est, je pense, inutile de vous préciser que l’humour « Lego » est toujours aussi présent, drôle et compréhensible à différents niveaux. L’intro est d’ailleurs calquée sur celle de GTA (ici le 4), jeu duquel ce LEGO City s’inspire en grande partie, notamment avec son monde ouvert et ses missions, mais nous y reviendrons.
La grande nouveauté de cet opus donc, c’est que le jeu est rempli de clin d’œil faisant référence à un paquet de grands films, à moult jeux vidéo, ainsi qu’à l’univers Nintendo. De Titanic à Matrix, de Starky et Hutch à James Bond, tout y passe et retrouver l’intégralité des références devient même un sport, tant ces dernières sont nombreuses et font appel à notre culture.

lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-147    lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1355779029-039

Les Lego font dans l’open world !

Cela ne vous aura certainement pas échappé, la réelle nouveauté de Lego City réside dans le fait que le joueur évolue dans un monde ouvert, un peu à la manière d’un GTA donc ou d’un Saints Row. Cependant, si la carte n’est pas aussi étendue que Liberty City, les interactions et objectifs sont extrêmement nombreux et utilisent avec brio l’intégralité des infrastructures de la ville. Car oui, et c’est une habitude, les objectifs et missions principales des jeux Lego ne représentent qu’une petite partie de ce qu’il est possible de faire et à titre d’exemple l’histoire de Lego City ne représente plus ou moins que 20 % du jeu pour une quinzaine d’heures.

Où sont les 80% restant me direz vous? Et bien tout d’abord et comme dans tous les jeux Lego, les niveaux ne sont terminales à 100% que lorsque les différents types de personnages sont débloqués ! Lego City ne déroge donc pas à la règle et nous offre 8 catégories de persos dont 7 utiles : la première étant le simple citoyen qui n’a aucune capacité spéciale. Du voleur au pompier et du policier au fermier, tous seront capables de réaliser certaines actions permettant la simple avancé ou le déblocage de nouveaux chemins et bonus.

Vous l’aurez compris et vous en avez certainement l’habitude, ce n’est qu’une fois ces différentes catégories débloquées qu’il vous faudra refaire l’intégralité des niveaux pour les finir complétement. Et pour le reste? Et bien comme expliqué plus haut, la ville de Lego City peut être considérée comme un niveau géant, du coup c’est armé de votre collection de costumes qu’il vous faudra chercher à visiter intégralement cette dernière jusque dans ses moindres recoins. Et ce n’est pas chose facile entre les missions secondaires nombreuses et variées, la découverte des briques rouges, la recherche des médaillons personnages et véhicules, qui, pour couronner le tout, sont de plusieurs centaines, il vous faudra retrousser vos manches si vous voulez parvenir à terminer le jeu intégralement.

Vous en voulez encore ? Et bien c’est parfait puisque l’on a pas encore parlé des Mega Constructions, concrètement des super briques sont disséminées aux 4 coins de la map et ces dernières vous permettent donc de reformer les Mega Constructions, qui elles aussi sont placées un peu partout dans votre environnement. À vous la construction d’un manège, d’un château de sable géant ou d’une statue de dragon. Les Mega Constructions sont partout et s’invitent même parfois au cœur d’un niveau…
Mais ce n’est pas tout, ces constructions ont aussi parfois une utilité, par exemple la construction d’un borne d’appel vous permettra de vous faire livrer en quelques secondes le véhicule de votre choix (à condition que vous ayez débloqué ce dernier), même chose pour les héliports qui vous permettront de vous faire livrer cette fois-ci des hélicoptères, voire même d’autres choses… Mais tout cela, c’est à vous de le découvrir.

lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1355779029-052    lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-098

Les Lego aussi ont des Gamepads !

Concernant l’utilisation du Gamepad, LEGO City Undercover s’en sort très bien et, à la manière de Zombi U, ce dernier est même modélisé dans le jeu en tant que communicateur, gadget high tech de Chase. On pourra donc scanner notre environnement à la recherche de bonus, d’indices ou de criminels potentiels, prendre des photos que l’on pourra ensuite partager sur Miiverse, recevoir des appels visio comptant comme ordre de mission, avoir un accès rapide à la carte et même y établir nos propres trajets vers un objectif ou un lieu en particulier. Ce dernier est donc très important et fait partie de la mécanique même de Lego City, impossible donc de s’en passer et de le délaisser au profit du Pad Pro par exemple.

Graphiquement parlant, le jeu est beau et fidèle à la patte graphique des jeux de la série. On déplore tout de même quelques problèmes de latences concernant l’affichage de certaine texture ou solide, même histoire pour la circulation qui tarde des fois à être visible ou qui est même parfois inexistante pendant un petit laps de temps, mais heureusement cela reste très rare.

Concernant la musique, cette dernière est répétitive et l’on déplore l’absence d’autoradio dans les véhicules qui aurait pu donner un côté entrainant à nos virées en ville, mais il fallait aussi se démarquer un peu de GTA. Pour ce qui est des doublages, ces derniers sont pour la plupart plutôt bons. Une partie d’entre-eux est, en revanche, foutrement mal joué même s’ils n’entachent pas vraiment le charme du jeu et ajoute un petit côté « dessin-animé ».

Clôturons ce test en parlant de la difficulté : le jeu est simple, voire trop, ce qui est explicable par son orientation tout public, mais il est difficile de considérer ça comme un défaut. Personne ne joue à un jeu LEGO en espérant recommencer le même niveau 10 fois, c’est un fait restons sérieux.

lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-076    lego-city-undercover-wii-u-wiiu-1364203579-168

En résumé, même si LEGO City Undercover souffre de petits défauts sans gravités, tel que des temps de chargements trop long ou une difficulté inexistante, ce denier nous offre une expérience de jeu nouvelle, que l’on prend plaisir à découvrir. Le jeu n’est pas avare en contenu et seul les plus téméraire auront la joie de voir s’afficher le 100 % sur l’écran géant du commissariat. L’open world est une formidable nouveauté dans la série qu’il serait dommage d’abandonner.
Du coup, on est en droit de se demander si  un Lego City 2 verra le jour ?

Djeks

Points forts :

– Du contenu, beaucoup de contenu
– Un monde ouvert très bien foutu
– Un humour toujours aussi drôle et varié
– Pas de licence, que des LEGO

Points Faibles :

– Quelques petits problèmes graphiques
– Temps de chargement trop long
– Pas de musique lors des balades en ville
– Certains doublage plutôt médiocre

La note de GamingWay : 16/20

Editeur : Nintendo
Genre : Action
Supports :  Wii U

Date de sortie : 28 mars 2013

  • Thomas25/04/2013 à 18:07Permalink

    C’est ce que j’appelle une réussite, oui sans hésitation. Ils n’ont même pas besoin de changer quoi que ce soit car LEGO c’est LEGO vivement une version en 3D plus détaillée c’est tout :)
    ______
    galaxy s4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *