Test Le Serpent Retrogamer : Ragnarok Online (PC)

Notre partenaire, Le Serpent Retrogamer, vous présente son test rétro du mois (décembre) :

attachment.php  [TEST] Ragnarök Online

Honnêtement les MMO et moi ça fait deux, dans le sens où ça me gave vite. Pourtant, il y en a un qui m’a accroché pendant quelques années de ma vie, et je vous le donne en mille, c’est Ragnarök. Ce jeu est assez atypique, que ce soit dans son style, dans son gameplay, ses graphismes et de manière générale dans son approche de l’aventure. Ayant testé quelques uns des MMO de l’époque (WoW et Lineage en tête), je pense que c’est son aspect old school, chose qui aurait plutôt tendance à rebuter le plus grand monde au premier abord, qui m’a attiré. Si le jeu est sorti en 2002 en Corée du Sud, il ne sera exploité sur le vieux continent qu’en 2007, même si des fans créeront des serveurs privés entièrement traduits afin de nous permettre de découvrir le jeu. C’est donc sur un serveur Roleplay privé possédant les rates d’origine du serveur officiel (1/1/1 = exp basex1/exp jobx1/%dropx1) que mon aventure a commencé entre deux devoirs de lycéen…elle durera 4 ans. Alors comment ce jeu a-t-il réussi à conserver mon attention autant de temps ? Je vais essayer d’expliquer…

 Battez-vous pour vos vies mécréants !

game 3 300x178 [TEST] Ragnarök Online

Le Ragnarök est, dans la mythologie nordique, la fin du monde prophétique où l’ensemble des Dieux et des hommes doivent passer l’arme à gauche. Au delà de cette inspiration Nordique, le jeu reprend des thèmes de la culture asiatique (Japon, Chine entre autre). Le jeu en lui-même est inspiré du manhwa (bande dessinée en Corée) de Lee Myung-jin. Le jeu se déroule à Midgard, le monde des hommes. Suite à une guerre entre les Dieux, les démons et les hommes, le monde est en paix depuis prêt de mille ans grâce à une trêve qui a été instaurée. La solidarité et la bravoure ont laissé la place à l’égoïsme et à l’égocentrisme. Pourtant la paix est menacée par de nombreuses attaques de monstres, de légendaires démons réapparaissent et les éléments se déchaînent… Les conteurs racontent l’histoire d’Ymir, chargé de conserver la paix du monde, et de ses puissantes reliques. Attirés par la recherche de gloire ou de richesses, de nombreux aventuriers se lancent dans l’aventure.

Votre arrivée dans le monde des hommes se fait via une zone d’introduction. On vous briefe sur vos moyens de combat, de déplacement, la gestion de votre inventaire, de vos statistiques et de vos skills. En effet ici point de choix de race, de classe ou de super pouvoir, vous arrivez tous à moitié à poil, humain et novice, c’est-à-dire avec autant de capacité qu’une moule sous calmant. Vos seuls choix seront votre nom, votre coupe de cheveux initiale et la répartition de vos points de statistiques initiaux parmi la Force, la Dextérité, l’Agilité, la Vitalité, l’Intelligence et la Chance. Ce choix n’aura que peu d’impact sur votre début d’aventure mais il est préférable de s’être renseigné sur les différentes classes disponibles avant de les allouer, chacune ayant des statistiques spécifiques à monter pour en tirer le meilleur potentiel. En effet la Force influe sur votre puissance brute avec une arme de contact, la Dextérité augmentera votre vitesse de lancement des sorts, la puissance de vos attaques avec un arc et vous permettra de toucher les monstres possédant beaucoup d’Agilité, stat augmentant la capacité d’esquive et la vitesse d’attaque. La Vitalité permet au contraire d’encaisser plus de coup en montant vos points de vie et votre défense, l’Intelligence augmentera elle vos points de magie et votre défense magique. La Chance enfin permettra de faire des esquives chanceuses ou de réaliser des coups critiques ignorant la défense des monstres. On comprend aisément qu’un Mage n’aura que peu d’intérêt à voir sa force augmenter au détriment de la dextérité ou de l’intelligence, chose dont à l’inverse un Chevalier n’aura pas forcément besoin. Et vous n’entrevoyez là déjà qu’un pan de l’aspect gestion et stratégie de ce jeu.

Contact ou Magie ? Lames ou Bâtons ? Vanille ou Chocolat ?

1870929259 1 300x261 [TEST] Ragnarök Online

 

Si vous commencez Novice, classe initiale de tout un chacun, les NPC chargés de votre intégration auront vite fait de vous expliquer que vous avez une voie à choisir (et que si vous pouvez le faire de suite ce n’est pas plus mal). Après un petit test de personnalité que ne renieraient pas certains psychologues (Bref, on se voit la semaine prochaine…72euros…), celui-ci vous proposera LA voie qui vous correspond. Vous pouvez aussi lui cracher dessus et choisir la classe qui vous attire le plus, ou entrer dans le monde tel le Japonais perdu dans Paris. La première solution est fortement conseillée dans le sens où ce charmant personnage vous téléportera directement dans la ville-mère de la classe que vous aurez choisi, siège de la guilde correspondante. A l’inverse il vous larguera dans la capitale seul et paumé si vous avez besoin de plus de temps pour réfléchir (…truc de nana ça…). Après il faut bien avouer que quand on voit la liste des classes, il faut bien 5 petites minutes pour analyser les choix possibles.Depuis la classe novice vous avez le choix parmi 6 voies d’évolutions possibles, elles-mêmes se séparant en deux spécialisations possédant chacune une évolution ultime (et une seconde ridiculement ultime² dont on  se passera dans ce test).

 

artswordman 165x300 [TEST] Ragnarök OnlineLes épéistes, comme leur nom l’indique, se battent pas avec des cure-dents. Ici c’est lames, katanas, épées (de) bâtardes  et autre bouclier. Ca se fritte au contact et ça aime ça. Vos principaux skills vous permettent d’améliorer vos points de vie, votre récupération de santé et votre maîtrise de l’épée, y ajoutant des attaques puissantes. Vous pouvez évoluer vers la Chevalerie ou chez les Croisés. Les premiers étant axés attaque au contact, les seconds plutôt défense et contre-attaque avec des sorts de soutien très efficaces. Ces classes ont accès à une monture, le pecopeco, sorte de chocobos leur octroyant des bonus et une vitesse de déplacement supérieure. Votre statistique de prédilection est la Force.

artmage 166x300 [TEST] Ragnarök OnlineLes magiciens sont l’inverse des soldats de base. Ici c’est l’Intelligence qui prime. Plus vous avez de points de magie et plus vous pourrez pilonner vos ennemis, que ça soit grâce à la foudre, au feu ou la glace. Votre puissance de feu est proportionnelle à votre défense de phasme. Si un monstre éternue trop prêt de vous, vous claquez. Sachant que vous ne pouvez pas bouger pendant que vous lancer un sort, les combats peuvent s’avérer difficile en solo. Vos évolutions sont la Sorcellerie et la Sagesse. Le Sorcier possède des sorts de zone destructeurs, le Sage gagne faiblement en puissance d’attaque mais s’octroie le pouvoir de caster en bougeant ainsi que la possibilité de stopper les sorts ennemis. Au-delà de l’Intelligence, la Dextérité est une statistique à ne pas négliger de façon a gagner de précieuses secondes lors du cast des sorts.

artmerchant 183x300 [TEST] Ragnarök OnlineLes marchands ne sont pas a proprement parlé des combattants. Cette classe axée sur le troc, a à sa disposition un « cart », une brouette, qui lui sert à transporter ses marchandises (et accessoirement à la balancer dans la tronche des monstres). Ils peuvent vendre à la communauté n’importe quel objet de leur inventaire contre le prix de leur choix, très souvent (trop) élevé. Leurs évolutions sont la Forge et l’Alchimie. En tant que Forgeron, ils ont la possibilité d’enrichir les armes ou d’en forger de nouvelles. L’Alchimiste possède lui la capacité de créer ses propres potions, pour soigner ou détruire. Ils ne possèdent pas vraiment de statistique spécifique, même si la chance influe sur leur réussite lors des tentatives de création.

artthief 175x300 [TEST] Ragnarök OnlineLes voleurs ont pour alliés l’ombre et le poison. Ils ont des capacités augmentant leur agilité et leur esquive, ainsi que la possibilité d’attaquer très rapidement avec une dague. Ils peuvent disparaître instantanément, voler les monstres et les empoisonner. Ils peuvent rallier les guildes des Assassins ou des Rogues. Les premiers acquierent la possibilité de se battre avec des Katars permettant des attaques rapides et dévastatrices, ainsi que la possibilité de se déplacer en étant invisible. Les seconds peuvent manier l’arc, poignarder dans le dos, grapher les murs ou encore retirer les éléments d’équipement des autres joueurs. Leur statistique de prédilection est l’Agilité.

artarcher 160x300 [TEST] Ragnarök OnlineLes archers sont les attaquants à distance. Leurs skills permettent d’augmenter leur Dextérité et leur distance de visée. Ils ont la possibilité de décocher plusieurs flèches d’un coup ou de repousser les ennemis grâce à un tir puissant. Ils possèdent une évolution globale, le Chasseur, qui gagne le soutien d’un faucon et la possibilité de crafter ses propres flèches, et une évolution dépendant du sexe du personnage. Les hommes deviendront Barde et les femmes Danseuse. Le premier peut échanger son arc contre une guitare, la seconde contre un fouet, et les deux gagnent des chansons octroyant des bonus aux personnes se trouvant dans la zone d’effet.

artaco 178x300 [TEST] Ragnarök OnlineLes acolytes sont les soigneurs du jeu. Maniant la masse, ils sont surtout dotés de sorts de soin ou de boosts permettant d’augmenter les stats des cibles. Soutien indispensable à toute bonne équipe, il peut être difficile de les entraîner de par leur manque de puissance d’attaque. Leur force se déploie surtout contre les morts-vivants, sensibles aux sorts de soin. Ils peuvent évoluer en Prêtre ou en Moine. Le premier est dans la continuité de la classe, soutien et soin, tandis que la seconde classe devient beaucoup plus destructrice. Fini la masse, place aux poings américains et aux combos destructeurs grâce à l’utilisation de sphères spirituelles.

En plus de ces classes de base, vous pouvez vous spécialiser dans la classe Novice pour devenir un…Super Novice wouw ! Pour cela il va falloir rester novice trèèèèèèès longtemps (jusqu’au niveau 40) et en chier un max vu l’absence de bonus de classe. Les Super Nonos (pour les intimes) ont l’avantage de pouvoir utiliser tous les skills des autres classes 1 (sauf bonus d’arme à deux mains et d’arc qu’ils ne peuvent pas utiliser). Ca permet de se créer un personnage plutôt versatile qui ne sera jamais surpuissant mais qui peut s’avérer surprenant. Enfin une mise à jour du jeu à mis à disposition 3 classes dites extended. Les Gunslingers, des franc-tireurs à la gâchette facile qui ont à leur disposition un panel d’armes à feu qui influencent leur vitesse et puissance d’attaque. Les Ninjas, guerriers se battant aussi bien au contact qu’à distance grâce à leurs sorts élémentaux de type ninjutsu ou leurs kunais/shurikens. Enfin les Taikwonboy, classe qui abandonne toute arme pour se latter à coup de pieds. Ils évoluent en Star Gladiator ou Soul Linker, deux classes très particulières dont la puissance peut être décuplée en fonction de la zone de combat.

Le choix vous semble compliqué ? Imaginez qu’il faut aussi que vous gériez vos stats à chaque montée de niveau de base de façon à conserver une homogénéité avec vos skills, qui eux se débloquent à chaque montée de niveau job. Ce niveau correspond à votre maîtrise de la classe, vous permet de débloquer vos attaques et fixe la limite à laquelle vous pourrez postuler à la classe au dessus. Bien évidemment vous avez plus de skills que de points permettant de les débloquer, un choix s’impose donc en fonction de ce que vous comptez faire de votre personnage. Une fois les épreuves passées pour devenir classe 2 (spécifiques à chaque classe : labyrinthes pour les assassins, quêtes pour les Chevaliers, etc) vous pouvez tenter de monter au niveau maximum (99 base, 50 job) pour pouvoir vous présenter devant les Valkyries. Ces dernières vous permettent de renaître sous la forme d’un… Novice High. La version ++ du novice que vous étiez et qui vous permet d’accéder aux versions ultimes des classes 2 qui, en plus de gagner des points de charisme à la pelle, récupèrent des skills surpuissants chacun dans leur style. Mais pour arriver jusque là il va falloir level up méchamment et dans le monde de Midgard, tout se passe sur le champ de bataille.

MON-MON-MON-MONSTER KILL !

poring 300x240 [TEST] Ragnarök Online

Parce que c’est là une autre des spécificités de ce jeu, le gros de l’expérience que vous gagnerez sera sur les monstres, et pas avec des quêtes « alakon » du style aller chercher des couilles de gnous ou des sécrétions de moustiques. La montée en puissance se fait en dérouillant les monstres à votre portée, et surtout à votre niveau. C’est là que l’affaire se corse un peu si vous n’avez pas la moindre idée de l’endroit où vous devez aller pour rencontrer des monstres qui sont abordables pour votre niveau et vos compétences (un épéiste ne pourra pas se faire certains monstres que les mages peuvent one-shot) avec le meilleur rendement expérience et survie (puisque chaque mort = perte d’exp et retour au point de sauvegarde… le voyage rapide n’étant possible qu’entre les grandes villes). Heureusement souvent il suffit de demander à une bonne âme pour qu’elle vous indique les zones les plus intéressantes.

screenshot 1 300x225 [TEST] Ragnarök Online

Tout jeune novice, les quelques porings (sorte de petites boules roses dans le style de celles de Dragon Quest) qui traînent aux abords des villes feront l’affaire pour obtenir les 10 levels jobs nécessaire pour être accepté au test de passage en classe 1 de la guilde de votre choix. Ce test relativement facile passé, vous voila tout beau tout neuf avec un nouveau skin (voir chapitre précédent) et des skills à débloquer. Généralement un petit voyage jusqu’à la cave de Payon, le village des archers, permet de se faire les dents sur quelques squelettes et des poporings (les mêmes qu’avant en vert) plus généreux en expérience. Vous aurez peut-être même le loisir de rencontrer un acolyte qui se balade dans le coin en soignant à mort les zombies et sacs d’os. Au détour d’une alcôve vous l’aiderez à se défaire d’une horde de chauve-souris assoiffées de sang, il vous soignera et ça sera le début d’une grande amitié. Vous formerez alors un groupe permettant de partager l’expérience équitablement et peut-être même de partager les objets droppés. Vous vous aiderez alors mutuellement à passer le cap des 40 niveaux de job impératifs pour prétendre aux pouvoirs des classes 2. Vous vous soutiendrez lors des épreuves de chacun. Et une fois devenu grand vous formerez la guilde qui aura pour but de vous amener jusqu’au Valhalla, où les Valkyries, si elles vous en estiment digne, vous feront renaître sous une version plus évoluée… et retour à la case départ, mais avec full power inside !

mvp cards ragnarok by roberto miak d3kf1hq 1024x640 [TEST] Ragnarök Online

C’est bien jolie tout ça, de monter de niveau et de jouer à touche pipi avec les gens d’église, mais si l’équipement fait pas le joueur, en avoir un ça évite de se geler les miches quand il fait -15. Dans ce jeu les armes ne sont pas répertoriées par un quelconque classement de couleurs cher à beaucoup d’autres MMO. L’intérêt des joueurs pour une arme ne sera même parfois pas proportionnelle à sa puissance mais plutôt au nombre de « slots » dont elle dispose. En effet c’est peut être LA spécificité de Ragnarök Online : ses cartes insérables dans les armes, armures, chapeaux, lunettes etc. Chaque monstre du monde de Midgard possède sa carte spécifique à son effigie (même les boss), qui tombe à un pourcentage très très très faible (avec les rates d’un serveur normal, donc pourcentage de drop normal, les cartes tombent à 0.001%). Ces cartes possèdent un pouvoir spécifique qui sera votre si vous l’insérez dans une pièce d’équipement que vous vous mettez ensuite sur le dos. Cela peut être un gain de statistiques (Force etc), un gain de puissance immédiat (attaque/défense etc), la possibilité d’utiliser un skill qui n’est pas de votre classe (exemple Hidding, skill de voleur permettant de disparaître, chopable sur un raton laveur capable aussi de disparaître). Bien évidemment les cartes les plus intéressantes se trouvent sur des monstres plutôt balèzes, et il va donc falloir vous renforcer avant de pouvoir les buter à la chaîne (a moins d’avoir une chatte de tous les diables et de la tomber après avoir poutré seulement 3 monstres). Des marchands NPC sont présents dans chaque ville et vous propose le matériel basique à un prix abordable mais ne cassant pas trois pattes à un canard. L’alternative (si vous êtes blindé de thune par le truchement du bon dieu…ou de votre mastercard) est d’aller fureter du côté du quartier marchand où tous les charlat…joueurs peuvent vous (racketter) vendre leurs objets, souvent puissants, parfois affinés, toujours à prix d’or. La dernière option, celle des vrais (ouech taktak bien ou bien ?), consiste à faire avec ce que vous avez et à vous démerder à dropper votre équipement par vous-même, en groupe ou en guilde. A vrai dire il reste une option…réservée aux fourbes…c’est de se créer un personnage femelle… et d’aller chouiner sur la place publique que vous avez froid et faim et pas d’équipement de roxor, et que *snif snif* vous offrirez vos faveurs virtuelles à votre preux chevalier. Pour avoir vu ma sœur se faire tanker pour exp et stuffer à la vitesse de la lumière, c’est une technique qui marche…

tumblr m82iewwjYD1qh43wm [TEST] Ragnarök Online

L’autre aspect de la course à l’équipement est la personnalisation du personnage. S’il est impossible de modifier le skin général de votre job (hormis la couleur), toutes les pièces d’équipements qui viennent se placer sur votre crane apparaissent à l’écran. C’est donc souvent une course à « qui aura le plus beau *hem* chapeau de tous », les plus rares étant souvent ceux issus de quêtes particulièrement longues et pénibles, avec tuage de monstres à la pelle et autres énigmes tordues… Mais si ça vous permet de vous la péter ensuite face à tout le serveur, ça doit valoir le coup (ou pas) ! Certains sont même prêts à camper des monstres des heures entières pour avoir le chapeau qu’ils dropent à moins d’1%, une folie je vous dis ! D’autres se font même les MVP (les boss du jeu, très puissants, ne réapparaissant que toute les 12h) pour tenter de récupérer les pièces d’équipement qu’ils lâchent…et prient pour en obtenir la carte aussi, saint-graal absolu du joueur de RO. Autant vous dire qu’il faut être sacrément blindé avant ça, ou avoir un Champion, personnage possédant un coup surpuissant (Asura strike) permettant, avec le stuff adéquat, de one-shoter le boss… Vous vous sentez prêt pour l’aventure ? Mais arriverez-vous à passer outre le design du jeu ?

War of Pixel-japanokawaiflashycolorsbisounoursland-Art

worldmapbl6 [TEST] Ragnarök Online

Pour réussir à passer un cap sur Ragnarök il est préférable que la 2D ne vous fasse pas pleurer du sang, parce qu’hormis les environnements en 3D, touuuuuuuuuus les sprites de personnages, de monstres etc sont en 2D. Si au premier abord ça peut choquer on s’habitue relativement bien, surtout si on est né avant les années 90. L’autre point découlant directement de ceci, est que vous contrôlez votre personnage en vue ¾ haute (3D isométrique) donc pas comme tous les autres où la caméra se trouve juste derrière votre gus. Le système de combat ressemble un peu à ce qui se fait dans les hack’n slash avec la même perspective (Diablo en tête). Vous sélectionnez l’ennemi, soit avec le click gauche et votre personnage se jettera dessus pour infliger des coups normaux (cancellables à tout moment par l’un de vos skills), soit vous utilisez le click droit permettant de locker le monstre tout en vous déplaçant, permettant aux mages par exemple de viser à distance pour balancer leurs sorts. L’autre point qui peut rebuter les puristes, les couleurs. On est dans un monde qui a été en proie à la guerre pendant

amatsu2 300x278 [TEST] Ragnarök Online

1000 ans entre trois factions et pourtant, niveau couleur, c’est un mélange entre une bonbonnerie dopée aux hallucinogènes et un gang-bang de feutres fluos au pays des bisounours. J’exagère ? Oui j’exagère, parce qu’en fait vu la taille de la carte du monde, les environnements changent, les couleurs se ternissent, le brouillard remplit l’écran et vous commencez à avoir les miquettes. Alors bien sûr il ne fera jamais aussi noir que dans le trou du cul d’un taureau par une nuit sans lune et le brouillard n’atténuera jamais le fait que les couleurs soient pompées du set de feutres de votre petit frère, mais au final ça colle. Les skins des personnages sont plutôt classes (ça dépend des jobs) malgré leur faible définition. Les paysages sont parfois jolis, les villes plutôt grandes et inspirées de différentes cultures. Prontera, siège de la chevalerie, fait penser à villes fortifiées moyenâgeuses d’Europe, Amatsu, au petit village féodal japonais avec le château du seigneur la surplombant, Louyang possède une architecture chinoise caractéristique etc. Les mecs ont réussi à avoir une vrai originalité et une vrai qualité graphique malgré le choix de l’association 2D/3D, et ce qui au premier abord semble être une tare du jeu, devient peu à peu sympathique voir même, un atout !

journal032 300x230 [TEST] Ragnarök Online

En WoE, il est parfois conseillé d’enlever les effets visuels des sorts sinon ça donne ça…

L’autre point dont il m’est indispensable de parler avant de finir ce test, est le sempiternel mode de jeu compétitif multijoueur. Dans RO ce mode se nomme the War of Emperium. Elle consiste à se voir s’affronter les guildes du serveur dans différents châteaux du monde à proximité des grandes villes. La guilde arrivant à gagner la salle du trône et à « casser » le cristal d’Emperium s’y trouvant, prend le contrôle du château. Elle passe alors en mode défense et fait en sorte de tendre des pièges aux autres guildes qui tentent de venir breaker le caillou à leur tour. Cet exercice demande organisation et un excellent briefing des troupes. Chacun doit savoir où est sa place et sa mission : le Chasseur pose des pièges, le Sorcier balance des sorts préventifs à la pelle soutenu par un Barde qui accélère grandement son débit de sort, le Prêtre buff tout le monde pendant qu’un Professeur remet des points de magie à toute l’équipe et un Assassin ou un Rogue se tient prêt dans l’ombre, à découper en tranche le premier qui arriverait à passer la ligne de défonce… euh de défense. Ceci n’est qu’un exemple, chaque team aura sa stratégie et celle-ci évoluera en fonction des forces ennemies en présence. De même pour l’attaque, plusieurs pièces doivent être traversés avec le château, avec pas que des potes dans chacune d’elles, il faut donc arriver à gérer sa progression pour garder le plus de monde en vie jusqu’à la salle de l’assaut final, et particulièrement le « breakeur » de la guilde qui se chargera de l’Emperium.

A retenir

Si un mot devait rester pour aller avec Ragnarök c’est « Atypique ».  Que ce soient ses graphismes, son système de combat, son mode compétitif, son système de stats/skills personnalisable, sa course aux chapeaux ou son système de cartes de monstres, rien n’est comme ailleurs. Ce qui m’a particulièrement plu est cette liberté dans la spécialisation de notre personnage, pas comme dans tous les autres jeux où vos stats montent seules à chaque level up. Ici c’est à vous de gérer, que ce soient vos caractéristiques, vos aptitudes, votre équipement en fonction du style de jeu que vous souhaitez adopter avec votre personnage, et croyez moi, il n’y en a pas qu’un. Pourtant seul vous n’arriverez souvent à rien, surtout avec certains personnages clairement alignés soutien. Mais rassurez-vous la communauté aura tôt fait de vous trouver une place en son sein pour vous aider à parfaire votre connaissance du monde, de ses fructueuses zones de farming, du stuff optimum et de votre rôle au combat en War of Emperium. Devenu Free to Play (malgré tout limité en niveau sur serveur officiel) Ragnarök Online jouit d’une assez grosse notoriété en France. Le serveur français fRO, massif, est devenu le serveur officiel Européen suite à la fermeture de ceux des autres pays. Alors certes il ne plaira pas à tout le monde et n’est pas exempt de défauts, mais l’essayer c’est l’adopter !

Plateforme : PC

Genre : MMORPG

Éditeur : Atari

Développeurs : Gravity

Date de sortie : Corée 31/08/02, France 29/06/07

Rating: star [TEST] Ragnarök Onlinestar [TEST] Ragnarök Onlinestar [TEST] Ragnarök Onlinestar [TEST] Ragnarök Onlinestar [TEST] Ragnarök Online

Garr

  • Bombo08/12/2012 à 12:58Permalink

    Hey ! Un test sur RO en 2012 c’est pas banal, ce jeu va en mourant…
    Grosse nostalgie quand j’y repense, et de temps en temps j’aimerais bien m’y remettre, mais les serveurs offi en f2p avec 1555 bots… ça m’a dégoûté. Du coup tu y joues encore ?

  • Bombo08/12/2012 à 13:11Permalink

    PS : Hésite pas à me contacter via mail/twitter, que je consulte plus souvent que ce site (que je viens juste de découvrir par google en tapant Ragnarok en france ! )

  • Sironimo10/12/2012 à 08:27Permalink

    Bombo > Bonjour, et merci pour ces commentaires.
    Il s’agit en effet d’un test rétro écrit par notre partenaire Le serpent Retro Gamer. J’y ai joué aussi mais il y a longtemps *nostalgie*. Je ne sais pas du tout s’il existe encore des serveurs et si des gens y jouent toujours. Bonne chance :)
    N’hésite pas revenir ici quand tu le veux, tu es le bienvenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *