Test : La Terre du Milieu – L’Ombre du Mordor (Xbox One)

la-terre-du-milieu-l-ombre-du-mordor-jeu-xbox-oneLa licence du Seigneur des Anneaux est à l’origine de nombreux jeux vidéo, du RPG au RTS en passant par l’action/aventure. La Terre du Milieu a été parcourue par une armée de gamers qui a, peu à peu, désertée ses champs de batailles… mais aujourd’hui le mal est revenu. Une fois de plus il nous faudra combattre les suppôts de Sauron dans La terre du milieu – L’ombre du Mordor !

Un anneau pour les gouverner tous

Reprendre l’univers de Tolkien est un lourd fardeau… même si cela facilite grandement l’écriture du scénario et attise la fascination des joueurs, cela amène également la lourde responsabilité d’être à la hauteur d’un tel chef-d’œuvre. Contrairement aux jeux directement tirés des livres/films, Shadows Of Mordor nous propose à la façon du Tiers âge ou de La Guerre du Nord, de suivre les événements annexes qui se passent au sein de la terre du milieu. L’histoire se déroule donc entre les événement de « The Hobbit » et « Le Seigneur des Anneaux« .

Alors que le Gondor est à l’apogée de sa puissance il contrôle la grande Porte Noire pour contenir les forces du mal dans Mordor. On incarnera Talion un rôdeur qui veille sur la porte. Lors d’une attaque perpétrée par les Uruks, la famille de notre héros perd la vie, mais le sort que lui réserve « La main noir » (un capitaine de l’armée de Sauron possédant de terribles pouvoirs) est pire encore. Après sa mort Talion a été maudit; bloqué entre le plan des vivants et celui des morts. C’est à ce moment là qu’il fait la connaissance de Hidron,un Elf ayant subit le même sort et qui lui semble étrangement lié. Talion devra partir à la recherche du sorcier afin de briser la malédiction, mais il se rendra compte très vite que, pour cela, il devra débarrasser la Terre du Milieu du mal qui la ronge.

La suite est une aventure qu’il nous faudra découvrir nous même, mais on est déjà fasciné à l’idée de parcourir l’univers du Seigneur des Anneaux dans une atmosphère plus sombre que jamais.

la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (1) la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (2)

Un anneau pour les trouver

Une fois les premières minutes de jeu passées, on se trouve devant l’évidence… le jeu profite d’une inspiration (pour ne pas dire « plagiat ») assez importante de la série Assassin’s Creed. Bien entendu on peut s’inspirer de titres déjà existants pour créer quelque chose de nouveau, mais, dans le cas présent, c’est beaucoup trop gros et flagrant. La carte se dévoilera grâce à des tours qu’on devra activer en les escaladant (hum), notre héros bénéficiera d’une vision spectrale qui permet de voir à travers les murs et identifier les divers personnages se trouvant aux alentours (hum, hum), on aura un système de déplacement furtif permettant les assassinas discrets avec un triangle au dessus des ennemis indiquant le niveau d’attention (hum, hum, hum), même certains mouvements de Talion sont identiques à ceux Ezio…Bref vous l’aurez compris, les similitudes entre les deux jeux sont nombreuses.

Cessons un peu de rager et de crier au plagiat car l’Ombre du Mordor apporte tout de même un bon paquet de nouveautés. Premièrement parlons de Talion et Hidron : les mécaniques de jeu sont entièrement basées sur leur coopération en temps réel. Très habile au corps à corps Talion sera utilisé lors des combats rapprochés. Il disposera d’une dague et d’une épée qui lui permettront d’enchaîner les coups, les parades, les roulades et même des exécutions sauvages et sanglantes. Hidron, quant-à-lui reste un Elf, il est donc plus à l’aise dans l’art de la finesse et il nous permettra d’invoquer un arc spectral, d’améliorer nos capacités d’infiltration et notre vitesse, mais aussi et surtout d’utiliser une sombre magie qui pourra être utilisée pour aspirer l’âme des ennemis, prendre le contrôle de leurs corps ou encore sonder leurs esprits afin de soutirer des informations sur les capitaines. L’union de ces deux personnages, opposés dans leurs styles, permet de donner un gameplay très accrocheur. En effet, le système de combats est très bien géré et demandera de plus en plus de Skill au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu. Mais qu’on soit débutant ou non, les coups s’enchaînent très bien et le rendu est plutôt épique ! Pas mal quand on voit la simplicité de la prise en main.

Et justement parlons un peu mieux des capitaines évoqués plus haut. C’est sans conteste une innovation qui représente LA grosse surprise de ce nouveau titre. L’armée de Sauron est composée de capitaines et chefs de guerre (des Orcs et Uruks), qui possèdent des capacités spéciales et une puissance de base. Le but (que ce soit pour le plaisir ou lors des missions) sera des les chasser afin d’affaiblir le seigneur des ténèbres. Mais ce qui est vraiment plaisant, c’est l’interaction qu’on aura avec eux. Si vous tuez un capitaine il pourra revenir avec des cicatrices et un discours prenant en compte vos derniers combats (certains doivent être tué plusieurs fois pour disparaître définitivement), même chose si ils s’enfuient ou tout simplement s’ils vous tuent ! En revanche votre mort appliquera un malus. Les capitaines anciens gagneront en puissance et si une place est libre il gagneront même en grade ! Si vous mourrez de la main d’un simple soldat il passera lui même capitaine. Afin de mettre toutes les chances de votre coté il faudra passer par une chasse aux informations :les soldats vous révèlent l’identité des capitaines et les informateurs vous donneront leurs forces et faiblesses.
Cet aspect du gameplay est sans doute ce qui fait tout le charme du jeu car le coté « chasser » ou « être chassé » permet de garder une certaine dynamique et la difficulté du jeu s’en ressent car les capitaines gagnent en puissance. Dommage en revanche que l’IA soit à la ramasse, on peut passer à 2 mètres des ennemis sans être vu, et, dès qu’on prend de la hauteur, ils ne peuvent plus nous atteindre. On pourra même tuer un capitaine en l’utilisant comme bouclier « humain », les soldats continuant de vous attaquer bêtement.

la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (8) la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (7)

Jusqu’ici on a beaucoup parlé du côté bourrin et sanglant du jeu, mais heureusement on devra également se servir de nos neurones. La chasse aux capitaines n’est qu’une facette, on devra également partir à la recherche des souvenirs de Hidron et d’autres fantômes de la Terre du Milieu. Alors que Gollum nous aidera (dans son intérêt comme toujours) à retrouver les souvenirs perdus de Hidron (afin qu’il gagne en puissance), il nous faudra parcourir les terres désolées pour trouver les reliques et runes elfiques disséminées un peu partout. Ces dernières contiennent chacune un morceau d’histoire du Mordor ce qui apporte aux fans de la saga des précisions sur le Lore du Seigneur des anneaux et confère donc plus d’intérêt à la collecte de ces artefacts.

Pour finir on notera que toutes ces missions et reliques auront une finalité, celle d’améliorer nos héros ! Les missions secondaires nous font gagner des points qui permettront d’améliorer notre santé, concentration (mana) et le nombre de runes qu’on peut incruster sur nos armes. Les runes s’acquièrent sur les capitaines et donneront des effets bonus à nos armes, et pour finir l’expérience gagnée lors de notre aventure s’accumulera pour nous faire gagner des points de compétences qui débloqueront des coups et ainsi augmenteront encore le skillcap du jeu.

Vous l’aurez compris, qu’on soit fan ou non, tous ces aspects du gameplay et du Lore permettront à l’Ombre du Mordor de bénéficier d’une excellente durée de vie en solo, quelque chose qui est rare de nos jours.

la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (11) la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (12)

Un anneau pour les amener tous…

Arrivé dans une période ou la guerre des graphismes fait rage, l’ombre du Mordor peine à se démarquer; le jeu est loin d’être au top, même s’il est loin d’être moche. On notera tout de même la direction artistique qui a fait un excellent boulot : l’univers visuel qui nous entoure est prenant nous faisant ressentir jusqu’aux ténèbres. Les différents modèles de personnage (très nombreux) sont très soignés allant même jusqu’à refléter leurs caractéristiques (pour les capitaines), et les animations sont très fluides et s’enchaînent sans réelles coupures. Seul petit défaut visuel, le vide des décors, bien qu’on puisse mettre cela sur le fait que nous somme au Mordor c’est dommage de voir des endroits qui se ressemblent et de passer son temps à parcourir des plaines vides. La caméra viendra également faire des siennes lors des phases de combats dans les endroits clos pouvant gâcher le plaisir qu’on ressent lors de combats épiques contre de nombreux ennemis.

On parle souvent des graphismes mais le son c’est très important aussi. Dans Shadow Of Mordor vos oreilles pointues en auront pour leur argent ! Bien que les musiques de fond ne valent pas la BO des films elles sont vraiment dans le thème, on a juste à fermer les yeux (déconseillé lors des combats!) pour qu’elles nous emmènent dans les tréfonds de cette terre corrompue. Les voix joueront également un rôle essentiel, la VF est parfaitement doublée avec des voix qui collent parfaitement aux caractères des personnages ce qui profite grandement à la mise en scène. J’ai personnellement un gros coups de cœur pour la voix Off qui annonce les noms des capitaines lors de leur détection.

la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (6) la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (5) la_terre_du_milieu_l_ombre_du_mordor_gamingway (10)

… et dans les ténèbres les lier

Chacun aura son avis sur la question, mais de mon coté je dirais que l’Ombre du Mordor est tout simplement LE jeu de la licence Seigneur des anneaux. Une réalisation exceptionnelle, un Lore complet qui nous emmène toujours plus loin, un système de combat propre et dynamique et surtout les interactions avec les capitaines de Sauron, font de ce titre une référence du genre. Alors si on rajoute à cela une excellente durée de vie on ne peut que céder.

Dkpsuleurr

Les points forts :

  • L’univers de Tolkien plus sombre que jamais
  • Le système des capitaines
  • Gameplay assez riche
  • Excellente durée de vie
  • Difficulté très bien gérée

Les points faibles :

  • Copie sur Assassin’s Creed bien trop flagrante
  • IA à la ramasse
  • Répétitif

[note]La note Gamingway : 17/20[/note]

Développeur : Monolith Productions
Editeur : Warner Bros Games
Genres : Action / Aventure
Supports : Ps3, Ps4, Xbox 360, Xbox One, PC
Dates de sortie : 03 octobre 2014 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *