Test : Human Fall Flat (Switch)

Dans Human Fall Flat, le joueur incarne Bob, un être humain à l’aspect assez bizarre qui doit trouver la sortie dans 8 mondes ouverts remplis d’énigmes. La particularité du titre est d’exploiter une physique un peu bizarre et un héros désarticulé pour compliquer un peu les choses. Bob parviendra-t-il à maintenir l’intérêt pour se sortir de ses problèmes ? La réponse, un peu plus bas.

Bob aux mains baladeuses

Pour atteindre la sortie, Bob doit résoudre un tas d’énigmes à la difficulté progressive. Si, au début, il s’agit simplement d’activer des interrupteurs et de déplacer des objets, la complexité des puzzles augmente vite. Pour s’en sortir, il faut rapidement apprendre à gérer les mains de Bob indépendamment l’une de l’autre. Heureusement, chaque main est associée à un bouton (ZL et ZR), ce qui permet d’agripper un élément d’une main et de faire autre chose avec l’autre. Les interactions sont au cœur des énigmes de Human Flat Fall, donc il va falloir bien observer son environnement et imaginer tout ce qu’il est possible de faire, malgré le corps plutôt mou de Bob. Si certains éléments semblent hors d’atteinte, il ne faut pas non plus oublier de bouger la caméra afin de pouvoir enfin mettre la main sur ce qu’on souhaitait.

 

Mise en scène minimaliste, mais direction artistique séduisante

L’univers de Human Fall Flat est assez simple et peut détaillé. Les bâtiments semblent abandonnés et en ruine, avec des éléments qui n’ont rien à faire dedans, comme un train sur la terrasse d’une maison. De cet univers austère se dégage pourtant une forte impression « art déco » et le tout est assez agréable à regarder. On a l’impression d’évoluer dans une œuvre d’art moderne. Tout comme les graphismes, la narration et la bande-son sont quasi inexistantes. Au début du jeu, on a bien quelques télécommandes qui font office de tutoriels et un narrateur qui fait quelques remarques bizarres, mais c’est tout. Human Fall Flat se concentre essentiellement sur les énigmes, même si on aurait bien aimé en apprendre davantage sur Bob et son monde.

Un jeu qui sait induire en erreur

En ce qui concerne les énigmes, les amateurs de puzzles seront servis. Si les premiers niveaux sont assez évidents, ils deviennent de plus en plus complexes quand on avance dans l’aventure. En plus, le terrain devient plus grand aussi, ce qui complique encore les choses. Human Fall Flat sait également se renouveler régulièrement et le joueur doit bien observer son environnement pour comprendre s’il doit déplacer des objets, activer des interrupteurs, se frayer un chemin, utiliser des véhicules ou des accessoires, etc. En plus, il faut aussi faire avec la physique très particulière du titre qui fait que tout ne se passe pas forcément comme prévu. Heureusement, on peut recommencer autant de fois que nécessaire. En cas de chute mortelle, on reprend le niveau au dernier point de sauvegarde. Ces points sont assez nombreux, même s’il arrive de devoir refaire certains passages en cas d’échec, ce qui s’avère parfois frustrant.

Human Fall Flat sait également bien frustrer les joueurs en les lançant sur des fausses pistes. Par exemple, on peut trouver une porte bloquée par des gravas. On se dit qu’il semble judicieux de la dégager, ce qui est un peu pénible, tant Bob est mou et lent. Mais une fois la porte dégagée, on se rend compte qu’elle mène dans une impasse. Il faut donc envisager d’autres solutions et on peste contre le temps perdu.

 

Co-op et personnalisation

Si l’anémique Bob vous déprime, Human Fall Flat propose un éditeur de personnage plutôt sympathique qui permet des look à la hauteur du jeu. Il y a tout ce qu’il faut pour créer un avatar coloré, original et décalé. Bref, il ne faut pas hésiter à personnaliser son héros, même si cela ne change en rien ses capacités.

En revanche, ceux qui en ont assez du mode solo peuvent demander à un ami de les rejoindre. Avec une deuxième manette, le jeu passe en écran scindé. Ce sont les mêmes énigmes, mais l’ajout d’un personnage supplémentaire rend leurs résolutions plus ou moins difficiles. Parfois c’est mieux, car chacun peut effectuer une tâche pour gagner du temps. D’autre fois c’est plus délicat, car il faut une grande coordination. On peut même tenter de résoudre les énigmes différemment, car le jeu à deux offre des possibilités nouvelles. C’est une expérience très différente qu’on ne peut que conseiller de tenter.

Un jeu aussi original que rafraîchissant

Human Fall Flat est un bon jeu de réflexion et de plateforme indépendant. Il sait surprendre le joueur par une physique singulière et un personnage désarticulé. Il sait faire réfléchir grâce à des énigmes bien pensées à la difficulté très progressive. Les mondes ouverts sont assez grands et possèdent tous une identité visuelle propre. L’ensemble est très agréable, même si on aurait bien aimé un scénario et une mise en scène plus approfondie. Parfois, la caméra peut aussi poser problème. La durée de vie du titre est correcte et varie beaucoup d’un joueur à l’autre. Comptez en moyenne 5 à 10h pour le finir, seul ou à deux.

 

 

Le seul point vraiment énervant du jeu est l’avatar : Bob est vraiment trop mou et lent ! Quand il doit lever les bras ou sauter, on a toujours l’impression qu’il a du mal à réagir. Mais c’est surtout quand il faut arpenter les niveaux assez vastes que cela devient frustrant, car on aimerait bien qu’il se mette à courir ! À part ça, Human Fall Flat est un bon titre de plateforme/réflexion qu’on ne peut que conseiller aux fans du genre.

 

Enguy

Points forts :

– 8 mondes ouverts très différents
– Difficulté progressive
– Mode co-op
– Avatar personnalisable
– Jeu en français

Points faibles :

– Bob est trop mou !
– Absence de scénario
– Mise en scène et bande-son minimalistes
– Petits problèmes de caméra

[note]LA NOTE : 15/20[/note]

Éditeur / Développeur : Curve Digital / No Brakes Games
Genre : plateforme, réflexion, puzzle
Supports : Switch, PC, PS4, XBOX ONE
Date de sortie : 7 décembre 2017 (Switch), 9 mai 2017 (PS4 et XBOX ONE), 22 juin 2016 (PC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *