Test : Harry Potter et les Reliques de la Mort Deuxième Partie (PS3)

L’adaptation vidéo ludique de la deuxième partie des Reliques de la Mort est maintenant disponible sur plusieurs supports, mais intéressons-nous plus particulièrement à la version PS3 car elle bénéficie notamment du PS Move.

Si la première partie n’a pas su convaincre les joueurs, Electronic Arts a-t-il su entendre les critiques et faire de ce jeu le final que les fans attendent ? Réponse un peu plus bas.

Harry Potter passe à l’action

Alors que les premières adaptations étaient un mélange d’aventure, de plates-formes et d’action avec également quelques énigmes à résoudre, cette deuxième partie des Reliques de la Mort se concentre plus sur l’action pure et dure : le joueur incarne un des personnages principaux d’Harry Potter (parmi 8 disponibles) et doit traverser des niveaux plutôt linéaires en anéantissant tous les ennemis rencontrés. Cela évoque fortement les adaptations de la trilogie du Seigneur des Anneaux car le style de jeu s’en rapproche beaucoup. Le joueur doit viser avec le stick droit, choisir un sort avec triangle, rond ou carré (parfois, il faut appuyer 2 fois pour choisir encore un autre sort), tirer avec R1 et courir ou se mettre à l’abri avec X. Pas vraiment compliqué à retenir et surtout très efficace en combat.
Il faudra donc rester en vie et traverser tous les lieux et toutes les situation jusqu’à l’affrontement final contre Voldemort.

Un sorcier n’est pas un soldat

Affronter sans arrêt des adversaires n’est pas un mauvais choix, mais c’est tout de même un parti pris très marqué tout au long du jeu et il faudra faire avec. Cela apporte également des subtilités lors des phases d’affrontement. Les baguettes ne sont pas des armes à feu, les sorts ne sont pas des balles : de ce fait, il y a des nuances à prendre en compte lors des combats. Par exemple, le sort Stupéfix n’est précis qu’à courte distance, inutile donc d’essayer de tuer les ennemis de loin avec. Le sort Confringo, quant à lui, est une sorte d’obus qui permet de toucher plusieurs ennemis mais qui nécessite un temps de recharge. Protego génère un bouclier tandis qu’Expelliarmus détruit les boucliers ennemis. Selon les personnages, on a accès à d’autres sorts plus ou moins puissants avec lesquels il faut se familiariser. Ainsi, il faut changer régulièrement de sort en fonction des situations pour ne pas se laisser submerger par les ennemis. Néanmoins, on ne peut pas utiliser un sort et tirer sans arrêt comme un bourrin : d’une part parce que certains sorts sont lents et ne permettent pas un tir soutenu, d’autre part parce qu’ils deviennent alors de moins en moins précis et ratent leur cible. A noter qu’on peut quand même cibler et zoomer sur les ennemis pour les éliminer de loin.

Des niveaux linéaires bourrés d’ennemis

Cette version est compatible PS Move : comme d’habitude, il faut tenir la manette d’une main (pour déplacer le personnage) et la baguette de l’autre. Si on peut viser plus rapidement et facilement les ennemis de cette manière, dommage que la caméra ne réponde pas toujours très bien. Après, c’est une question de préférence : les deux façons de jouer (à la manette uniquement ou avec le PS Move) se valent.

Le gameplay est relativement simple : comme dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, on avance, des ennemis surgissent, on les élimine tous puis on avance à nouveau. Des points de sauvegarde automatique sont placés régulièrement ce qui permet de ne pas tout avoir à refaire en cas d’échec. Malgré tout, la difficulté reste peu élevée : il faut juste s’habituer aux nouveaux sorts et utiliser régulièrement et utiliser très souvent le zoom dans les missions de protection pour s’en sortir sans problème. La santé se régénère très vite : il est donc presque impossible de se faire tuer en combat sauf lorsque le l’on affronte les géants par exemple. Le nombre d’ennemis pouvant être assez important, il faut quand même veiller à ne pas se laisser encercler.

On déplorera tout de même le côté un peu trop linéaire des niveaux qui ne permet pas vraiment l’exploration alors qu’il y a quelques bonus à découvrir (personnages et musiques à débloquer). Un peu répétitif au début, vers la moitié du jeu il y a plus de variété : échapper aux ennemis, protéger ses camarades, repousser l’attaque des géants, placer des explosifs sur un pont, échapper au souffle d’un dragon… tout cela permet de rompre la monotonie et s’insère agréablement dans le jeu.

Un jeu grand public

Les pleurs des fans qui ont joué à la première partie ont permis à Electronic Arts de rectifier certaines erreurs : les phases d’infiltration jugées lourdes et ennuyeuses ont disparu pour laisser place à un jeu centré sur l’action pure et dure et les graphismes ont été améliorés. D’ailleurs, la modélisation des personnages est très bonne.
Cette adaptation est fidèle au film : on y retrouve toutes les scènes clé ainsi que les lieux principaux. Les développeurs permettent aussi aux joueurs de « vivre » ce qui n’a pas été montré dans le film : comment Ron et Hermione sont allés chercher le crochet de basilic, l’exploration des grottes à la recherche d’un Horcruxe etc. Néanmoins, ce parti pris de se focaliser sur l’action ne permet pas de retranscrire l’émotion du film.
Il faut garder à l’esprit que c’est un jeu, et en tant que tel il remplit correctement sa fonction de divertissement. Il semble d’ailleurs adapté au grand public ou aux enfants : les fans des premières adaptations seront déçus de ne pas y retrouver la même richesse, profondeur et diversité de gameplay mais sa facilité de prise en main contentera tout le monde.

Ce n’est certainement pas le final que les fans attendaient, mais c’est quand même un  divertissement agréable qui change des Call of Duty ou autre Medal of Honor. L’univers d’Harry Potter est bien exploité et ce jeu conserve le côté sombre et mature du film.  S’il est vrai que ce jeu est court (on le finit en quelques heures) on a la possibilité d’y rejouer en faisant des défis. Les plus téméraires referont les niveaux pour débloquer toutes les descriptions des personnages et toutes les musiques. Bref, un jeu qui reste un bon complément au film.

Enguy

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 13/20

Points forts :

– 8 personnages jouables

– des bonus à débloquer

– l’univers d’Harry Potter toujours aussi attrayant

– quelques défis à faire

Points faibles :

– niveaux très linaires

– jeu très facile et court

– se concentre sur l’action sans faire passer d’émotion

– pas de mode multi joueur ou coopération

Editeur : Electronic Arts
Genre : Action/Tir
Support : 360, PS3, Wii, DS, PC
Date de sortie : 13 Juillet 2011

Acheter Harry Potter et les Reliques de la Mort Partie 2

.

[ad#Ban gros bloc ]

  • lonelyw30/07/2011 à 19:49Permalink

    Merci pour le test, je laisse le jeu aux autres sauf si me l offre Lol

  • Enguy09/08/2011 à 08:16Permalink

    On peut toujours y jouer chez des amis après tout cela reste un jeu sympa à tenter quand même pour revivre la grande bataille de Poudlard!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *