Test : Ghost Recon Shadow Wars (3DS)

A peine sortie, la 3DS bénéficie déjà d’un jeu de stratégie au tour par tour: Ghost Recon Shadow Wars. De plus, ce titre exploite une grosse licence, ce qui nous autorise les espoirs les plus fous. Ubisoft a-t-il réussi son coup avec ce premier titre stratégique sur 3DS? Réponse un peu plus bas.

Des « fantômes » pour empêcher une nouvelle guerre froide

A la tête d’une équipe de « Ghost », soldats d’élites américains avec un équipement high tech à faire baver Rambo, il va falloir remettre de l’ordre en Europe de l’est. En effet, pendant les élections en Russie, des rebelles tentent de déstabiliser le gouvernement en agitant les pays limitrophes afin de créer une nouvelle guerre froide et de plonger l’Europe puis le reste du monde dans le chaos.

La situation est grave, aussi les américains dépêchent leurs meilleurs hommes pour régler cette affaire au plus vite. C’est donc au joueur d’entraîner et de commander les hommes sur le terrain pour en finir avec les rebelles! Le retour de la guerre froide est clairement à la mode dans le jeux vidéo!

 

6 classes distinctes et plus encore en relief, la grande classe!

Pour mener à bien chaque mission, il va falloir utiliser au mieux les compétences uniques de chaque « personnel ».

Il y a en tout 6 ghost:

– Duke, bien équilibré en force et défense et assez polyvalent

– Haze, le sniper, qui tire de très loin

– Richter et sa mitrailleuse qui fait des dégâts énormes mais à courte portée

– Saffron, le médecin de l’équipe, qui est assez faible au combat mais qui peut soigner

– Banshee, la recon, qui dispose d’ un camouflage optique pour des attaques furtives dévastatrices

– Mint, le sapeur, qui peut poser une mitraillette automatique un peu partout sur le terrain, comme un homme supplémentaire

Au fil des missions, d’autres personnages feront leur apparition, comme des membres de la police locale ou des militaires qu’il sera possible de contrôler. Ainsi, le nombre de personnages à utiliser à chaque mission est très variable.

Enfin, chaque personnage dispose d’une arme secondaire, comme des grenades affectant en dégâts les cases adjacentes et qui peuvent être améliorées par un système de points d’expérience. Possible aussi, le fait de gagner des points de vie, de la résistance, donner des compétences uniques ou des armes encore plus dévastatrices.

                    

Un gameplay équilibré pour le plaisir du plus grand nombre

Le gameplay ne repose pas uniquement sur la gestion des membres de l’équipe: il faut aussi savoir utiliser le terrain à son avantage. En effet, les murs, les bâtiments, les arbres et buissons peuvent fournir des cachettes idéales pour attaquer sans trop craindre de riposte. Se cacher dans un bâtiment pour mener ensuite l’assaut permet de disposer d’un bonus de défense. Les « ghost » comme les ennemis peuvent utiliser un tir de soutien. De la sorte, lorsqu’une unité est attaquée, jusqu’à 2 unités adjacentes peuvent riposter. Il est donc préférable de penser à vérifier les lignes de vue et les capacités de riposte et de soutien plutôt que de se lancer au combat sans réfléchir.

D’autre part, attaquer en hauteur permet aussi de prendre l’avantage sur l’ennemi en bénéficiant d’un bonus d’attaque tandis que l’adversaire subira pour sa part un « malus ». Enfin, après chaque charge, le personnel utilisé gagne un certain nombre de points. Arrivé à 100, il peut utiliser une sorte d’attaque spéciale très puissante qu’il faut penser à utiliser judicieusement.

On apprécie également le fait de pouvoir choisir le niveau de difficulté (facile, normal ou difficile) avant chaque mission. Plus le niveau est élevé, plus on gagne de points en fin de mission, afin également de monter en grade plus rapidement. Enfin, chaque mission propose des objectifs prioritaires et secondaires qui permettent de gagner des points d’expérience pour améliorer le personnel.

En plus des missions du mode histoire, d’autres sont déblocables et permettent d’utiliser d’autres unités dans des phases aux objectifs très différents ; comme survivre à plusieurs vagues d’assauts ennemis, retrouver, soigner et faire fuir des unités en difficulté, éliminer un soldat particuliers et bien d’autres encore.

Dans certaines de ces missions, le joueur a même la possibilité de prendre le contrôle de drapeaux donnant des points de commandement à chaque tour. Au bout d’un certain nombre de points, il est possible d’utiliser des prérogatives comme une frappe aérienne par exemple. En revanche, les habitués des jeux tactiques seront déçus de ne pas pouvoir se déplacer après avoir attaqué et de ne pas disposer d’unités volantes. Un « soft » de guerre stratégique « simplifié », donc, et destiné à un public plus large. A titre d’exemple, le gameplay s’avère nettement moins profond et complexe que celui d’un Fire Emblem, pour les amateurs.

Une réalisation qui ne fait pas honneur à la 3DS

L’histoire, assez intéressante, est narrée par des scènes statiques en 2D. Pour ce qui concerne l’action, la vue 3D de dessus, manque de détails pour un niveau technique global un peu faible pour la 3DS. Néanmoins, les images des « Ghost » en 2D s’avèrent très réussies et le fait de passer le jeu en mode relief (3D) lors des missions apporte un vrai plus à l’aventure d’un point de vue immersif. On regrettera cependant la qualité moindre des musiques et  bruitages un peu trop discrets et répétitifs.

Néanmoins, Ubisoft est parvenu à trouver un bon compromis entre facilité de prise en main, et complexité, pour un challenge assez intéressant au travers d’une soixantaine de niveaux. Ces missions sont nombreuses, relativement variées et promettent de longues heures de jeu. Une aventure militaire moderne complétée également par un mode de jeu à deux (face à un amis) pour un résultat global que l’on savourera pour ce qu’il est : un moment de détente sans prise de tête !

Au final, Ghost Recon Shadow Wars est un jeu tactique assez plaisant (le premier sur 3DS qui plus est!) destiné à un large public mais un peu dépassé techniquement. Dommage que les développeurs n’aient pas pris la peine de travailler d’avantage les aspects graphiques et sonores du jeu. Bon divertissement malgré tout…

Enguy

 

Points forts :

– très nombreuses missions

– système d’expérience des unités

– difficulté ajustable à tout moment

– gameplay bien équilibré ni trop facile ni trop complexe

Points faibles :

– graphismes dépassés

– pas de cinématiques animées

– musiques et bruitages qu’on préfère oublier

– gameplay un peu trop simplifié pour les puristes

 

La Note Le Mag Jeux Vidéo : 15/20

Editeur: Ubisoft

Genre : Stratégie/Tactique

Support: 3DS

Acheter Ghost Recon Shadow War sur 3DS

[ad#Ban gros bloc ]

  • Enguy12/04/2011 à 12:36Permalink

    Pour ceux qui, comme moi, possèdent ce jeu et voient leur console planter régulièrement en cour sd epartie, je pense avoir trouvé une parade: il faut sauvegarder régulièrement! Depuis que je sauvegarde presque à chaque tour la console n’a plus de pb. A tester avec d’autres jeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *