Test : Final Fantasy X / X-2 HD Remaster (PS3)

final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-jaquette-coverDouze ans après la sortie sur PlayStation 2 de Final Fantasy X et dix ans après celle de FFX-2, Square Enix cède à la mode des remasterisations HD avec cette compilation Final Fantasy X / X-2 HD Remaster. Les versions originelles ont été marquantes à divers égards et vont désormais tenter de convaincre une nouvelle génération de joueurs, tout en offrant un aspect plus actuel pour leurs adeptes de toujours.

Deux en un

Pour se libérer de l’entité maléfique Sin, le monde a besoin de Yuna l’invokeur et de Tidus, star et fils d’un champion de blitzball, une sorte de water football polo. Ceux-ci ont besoin de vous, afin d’accomplir leur tâche, avec l’aide de compagnons rencontrés au fil de l’aventure de FFX.

Deux années s’écoulèrent entre ces évènements et ceux de FFX-2, où un trio d’héroïne, Rikku, Paine et Yuna, partent à la recherche de sphères et à la fois d’une personne bien précise. Mais ne gâchons pas le plaisir de la découverte, l’histoire de l’un étant engendrée par le déroulement de l’autre.

final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-01 final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-02

C’était mieux avant

L’aventure guidant notre troupe sera dictée au rythme de combats au tour par tour. Et oui, les plus jeunes adeptes de la licence se demandent de quoi l’on peut bien parler. Les nombreux affrontements devront être préparés à l’avance, en choisissant trois personnages pour répondre aux potentielles confrontations à venir.

Nos héros pourront bien sûr voir leurs capacités évoluer, grâce à un sphérier qui avait été jugé comme très complexe lors de sa sortie initiale, avant de devenir culte de par sa qualité. On retrouve goût à son utilisation, permettant de choisir de manière détaillée, quel aventurier prendra de l’expérience vers tel ou tel chemin. De multiples pouvoirs et améliorations pouvant alors se débloquer.

Mis à part son système de jeu réussi et efficace, FFX s’impose avec l’une des meilleures activités annexes jamais proposées dans la série : le blitzball ! Pas évident de prime abord, les statistiques de nos joueurs évoluant au fil de notre expérience, on peut vite se plonger dedans et enchainer les parties. La possibilité de recruter de nouveaux éléments à travers nos voyages, offrant un aspect management des plus attractifs. A quand la sortie du jeu Blitzball Management ?

Les environnements et la bande-sonore sont de grande qualité et en quelque sorte y gagnent avec cette remasterisation. Seulement en quelque sorte, car la version PS2 reste grandiose sur ces deux points et ne sera jamais à jeter.

final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-03 final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-04

Popstar

Lors de sa sortie, Final Fantasy X-2 fut sans aucun doute possible le volet de cette licence le plus décrié. En plus d’être la première suite directe d’un FF, celui-ci se démarquait dès son trailer, qui n’est autre que sa cinématique d’introduction, dans une ambiance pop aseptisée. Voir celle semblant être Yuna en superstar de la musique mainstream, avait de quoi choquer les adeptes d’Uematsu Nobuo et consorts.

Cet univers perdurera et créera un nombre conséquent de décalages pas très bien sentis. Même si la série nous a habitués à utiliser un certain second degré, apportant une touche d’humour parfois absurde, surtout par rapport à l’ambiance généralement apocalyptique, cela fonctionne beaucoup moins bien ici. On prendra en particulier l’exemple du trio de vilains, qui ne sera pas sans nous rappeler une certaine Team Rocket, mais avec des gags tombant tous à plat. Surtout, ces derniers auront été devinés sans mal avant que la triplette infernale ne s’attèle à nous les sortir.

Tout aussi compliqué d’être convaincu par Yuna, plus Sandy Valentino que Madonna de la grande époque, on a du mal à accrocher à cette « seconde version » du personnage. Il en va de même pour la nouvelle, Paine, loin d’être charismatique. En revanche, les personnages connus lors de FFX, comme l’omniprésente et toujours aussi amusante Rikku, restent très bons. On est ravi de croiser Lulu et Wakka, avec leurs caractères toujours aussi bien tenus et leurs dialogues bien ficelés, avec le piquant de la première et la bonhomie du second. Comme quoi l’identité de l’épisode précédent ne s’est pas totalement envolée.

Le changement est tout de même pour maintenant, particulièrement pour celles et ceux qui auront adoré le sphérier de FFX. Le système de jeu de FFX-2 et ses vêtisphères n’en sont pas moins intéressants, bien que la classe « chanteuse » fera perdurer le doute dans les esprits de certains. Il est amusant de voir que récemment, le changement de vêtements dans Lightning Returns a fait couler beaucoup d’encre, mais déjà dans FFX-2 les tenues spéciales étaient de rigueur.

 

final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-07 final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-08

Veuillez patienter s’il vous plait

Lors d’une remasterisation, on est en droit d’attendre autre chose qu’une amélioration graphique et sonore, comme cela s’avère le cas ici. Un autre point essentiel pouvant, si ce n’est se devant, d’être amélioré, voire carrément annihilé : les temps de chargement ! Sur cette compilation, ceux-ci sont tout bonnement intempestifs. Vous faites deux pas, temps de chargement par un écran noir, puis un écran de chargement avec un petit logo, puis de nouveau un noir antenne, avant de vous remettre aux commandes afin de réaliser cinq pas, puis rebelote. Ceci est infernal et gâche totalement l’expérience de jeu, puisque l’on est coupé de son univers continuellement. Un bon moyen pour réaliser de micros siestes, en vue d’un long enchainement d’heures de jeu. Si les non connaisseurs déclarent que l’on ne joue pas à FF, mais que l’on y regarde seulement des cinématiques, sachez que l’on passe bien plus de temps en compagnie d’écrans de chargement.

Il n’y a pourtant pas autant de calculs à réaliser, ni de joueurs à afficher, que dans FFXIV A Realm Reborn. Cela rendant ces longues et incessantes périodes d’inactivités toujours plus agaçantes.

On aurait également été ravi de l’ajout d’une caméra déplaçable librement, à l’aide du joystick droit. Malheureusement point de cela ici et la visibilité en est parfois, non souvent, frustrante et agaçante.

 

final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-05 final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-06

Il y en a un peu plus, je vous le laisse ?

Ces FF étant les versions dites « International », la compilation bénéficie des ajouts telles qu’une aventure audio durant les crédits, mais surtout la Last Mission de FFX-2. Celle-ci nous rappelant au bon souvenir du dungeon crawler, du RPG où l’on enchaine les monstres étage après étage, comme l’on pouvait en retrouver il y a quelques années. Malheureusement un genre quasiment disparu à ce jour.

final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-09 final-fantasy-x-x-2-hd-remaster-10

Avec une remasterisation rendant honneur à tous les aspects de qualité de ce duo de logiciels, à commencer par ses systèmes de jeu impeccables, cette compilation ne peut qu’être conseillée à ceux ayant raté les versions originelles. Pour les autres, tout dépend de leurs sentiments par rapport à FFX et FFX-2, mais en tout cas pas de risque d’être déçu en se jetant dessus.

Inod

Points forts :
– Contenu supplémentaire
– Remasterisation sonore et graphique réussie
– L’univers
– Systèmes de jeu
– Bande-son

Points faibles :
– Pas de doublages japonais
– Temps de chargement incessants
– Caméra
– Thème principal de FFX2

La Note Gamingway : 17/20

Développeur : Square Enix
Editeur : Square Enix
Genre : Jeu de rôle
Supports : PlayStation 3 et PlayStation Vita
Date de sortie : 21 mars 2014

  • le gamer03/04/2014 à 20:06Permalink

    Le meilleur jeu du monde.

    Je parle de FFX. FFX-2 n’arrive pas à la cheville de FFX. Même si il est quand même potable.

    Regardez les autres jeux que j’ai noté. Vous verrez que je ne met pas 20 à tous les jeux, loin de là. Ce jeu est donc le meilleur jeu de PS3. (Très loin devant GTA V, Battlefield et Assassin’s Creed réunis).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *