Test : Dead Island (Xbox 360)

Après l’été que l’on vient de connaître, certains se disent que les vacances peuvent parfois être moches et déplaisantes. Sachez juste que vos vacances pourraient être pires et Dead Island en est l’exemple parfait. Vous ne vous plaindrez plus de l’absence de soleil si la principale activité de vos vacances et de survivre à une invasion de zombies…

L’intro nous plonge directement au cœur de vacances de « rêve » sur une île paradisiaque, ou l’ambiance est plus que présente à la manière des fameux spring break. Une boite remplie de bimbos en bikini, de mecs à la limite du coma éthylique et vous… dans le même état. L’intro vous fera passer de « j’ai envie de faire la fête » à « nan nan nan j’ai envie de shooter du zombies » en l’espace d’à peine une minute et vous vous surprendrez à chanter en chœur « who do you voodoo Bitch » de Sam.B à chaque visionnage. Sachez d’ailleurs qu’il est difficile de zapper ce prélude tant la musique est entraînante.

Paradisiaque ou infernale ?

Vous l’aurez compris vos vacances tournent court et il vous faudra laisser de côté les séances de bronzages si vous voulez sauver votre peau. Vous vous réveillez donc dans un hôtel d’apparence vide où votre première activité sera de fouiller votre chambre et autres valises jonchant le sol à la manière d’un RPG. Et c’est là que saute aux yeux un des gros points positifs de Dead Island : le savoureux mélange de FPS et de RPG!
Votre excès de violence et d’extermination de zombies seront donc ponctués de récupération d’objets, de recherche ou d’amélioration de vos capacités. En effet l’histoire se déroule en plusieurs grosses étapes sous formes de quêtes qui vous seront données par les différents survivants que vous rencontrerez durant votre aventure. Les quêtes principales feront avancées l’histoire, tandis que les secondaires, qui sont d’ailleurs nombreuses, vous permettront de récupérer de l’XP, des armes, de l’argent, ou des mods.

Survival RPG

Un véritable système de niveaux est donc implémenté au sein de Dead Island. Ainsi, il faudra augmenter son personnages, via l’expérience accumulée en réusinant les quêtes et les combats contre les zombies. Ces montées de niveaux permettent à leur tour l’achat et l’amélioration de compétences comme la faculté d’être plus fort sous effet de l’alcool (oui, oui, c’est possible), le crochetage de portes et valises verrouillées, une meilleure résistance aux armes à feu et bien d’autres. De quoi mettre toutes les chances de votre côté.

Concernant les armes disponibles, sachez qu’elles sont nombreuses et que l’on peut les séparées en 3 grandes catégories : les armes de corps à corps (pelle, batte, pagaie…), les armes à feu et les armes de jet (couteau, explosif fait maison…). Il existe plusieurs moyens de se les procurer, en les ramassant un peu partout par exemple, en les gagnant en fin de quête ou encore en les fabriquant grâce aux objets que vous aurez pris la peine de ramasser ainsi qu’aux mods que vous débloquerez en finissant des quêtes. Car oui, le crafting et bien présent dans Dead Island et ce n’est pas pour nous déplaire. Autres points importants toutes les armes peuvent être améliorées à condition de débourser quelques dollars, faites donc attention à votre peau car chaque mort de votre personnage vous coûtera de l’argent et il n’est pas rare de se retrouver à sec quand les morts violentes s’enchaînent, et soyez sûr que cela arrivera tôt ou tard car, s’il y a bien une chose que l’on peut reprocher à Dead Island, c’est la faculté qu’à ce jeu à vous faire réapparaître au beau milieu de la bande de zombies qui vient juste de vous zigouiller.

De la cervelle sur le pare choc

Concernant le terrain de jeu, les gars de chez Techland n’ont pas fait les choses à moitié et l’île où vous pourrez déambuler à la recherche de survivants à sauver ou de zombies à dézinguer est vraiment énormes. Cette dernière est découpée en plusieurs zones que vous découvrirez par le biais des quêtes principales, comme la partie touristique avec plage et villa, le bidonville ou même la ville. À vous donc d’y déambuler comme bon vous semble à pieds, via des plans de l’île vous permettant de vous téléporter vers les divers planques de survivants (principales lieux où chopper des quêtes) ou même aux volants de véhicules que vous trouverez ici ou là. Et c’est un plaisir de parcourir les routes au volant d’un pick-up pour faire goûter aux zombies que vous croiserez le goût de votre capot ou de votre pare-brise.

Un homme averti en vaut deux

Concernant l’ambiance, si vous êtes habitué aux sursauts dans le canapé à la vue d’un zombie dans un couloir sombre lors de vos parties de Resident Evil, alors vous apprécierez certainement les sursauts à la vue d’un zombie mais au milieu de palmier et sous un soleil de plomb. On se sent vraiment oppressé à certains moments surtout quand cinq ou six zombies sprintent vers vous et que la seule arme en état qu’il vous reste est un pauvre manche à balai, pas facile la vie ! Pour ce qui est des zombies, ils sont nombreux, ils ne sont pas sympa, et ils ne vous louperont pas non plus, même si parfois leurs réactions sont un peu surprenantes. En effet les zombies qui agressent les murs ou qui se noient dans un pot de fleur c’est pas top.

En résumé Dead Island nous propose une bonne dose de violence, dans un environnement riche et grand que l’on prend plaisir à parcourir. Les ennemies sont nombreux, les quêtes aussi, malgré que ces dernières ne soient pas très diversifiées. On reprochera tout de même à Dead Island la présence d’aliasing et de quelques bugs, ainsi que la banalité de l’histoire : Une île, des zombies, de la survie.

Djeks

Points forts :

– Son côté RPG avec amélioration de capacités
– La grandeur de l’environnement
– De jolis graphismes
– La richesse des armes et la possibilité de les améliorer
– Le nombre de quêtes
–  Des zombies de toutes formes (et en bikini).

Points faible :

– Présence d’aliasing
– Quelques bugs
– Les respawn au milieu de zombies
– Les quêtes pas assez diversifiées

La note Le Mag Jeux Video : 16/20

Éditeur : Deep Silver
Développeur : Techland
Genre : FPS / RPG
Support : Xbox 360, PS3, PC
Date de sortie : 9 Septembre 2011

Acheter Dead Island sur Xbox 360


.
[ad#Ban gros bloc ]

  • Crall10/10/2011 à 16:31Permalink

    En voilà un bon test qui donne envie de jouer!
    Bien joué Djeks

  • alex10/10/2011 à 20:15Permalink

    Un bon test qui donne envie, je suis enfin decide a franchir le pas, je crois que je vais vite l’acheter! Merci pour ce test djeks. Longue vie au magjeuxvideo, on verra vos tetes un jour?

  • Les-rpg.com10/10/2011 à 21:29Permalink

    Bonjour,
    Pour ma part, il va falloir attendre car j’ai beaucoup de RPG à finir avant. ;)

  • Sironimo11/10/2011 à 17:56Permalink

    Très bon test en effet Djeks! ^__^

    Alex > Voir nos têtes? Comment ça ?! Héhé, tu veux dire : autre que nos superbes Mii? ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *