Test : Adventure Bar Story (3DS – eShop)

adventure-bar-story-3ds-jaquette-cover-01Drôle de parcours pour ce jeu qui débuta son aventure il y a quelques années sur PSP sous le nom Adventure Bar of Wonderland Portable, devenu Adventure Bar Story lors de son adaptation sur Android et iOS, nom conservé pour son arrivée sur 3DS et 2DS. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez très bien l’appeler Fushigi no Kuni no Bouken Sakaba, c’est tout de même bien plus simple à retenir.

Couleur café

Chez les jeux de rôle, nous avons dans la majeure partie des cas un univers heroic fantasy dont le scénario ne change que peu d’une série à une autre, même si les développeurs et éditeurs derrière n’ont rien en commun. Cela change de plus en plus sur consoles de salon, tandis que sur les portables on retrouve généralement des softs possédant le parfum de ceux sortis sur 8 et 16 bits. Cependant, certains conservent le système de jeu de modèles du genre, mais en lui offrant un enrobage empli de fraicheur. Nous l’avons récemment remarqué avec l’amusant Citizens of Earth et le désormais totalement « barré » Adventure Bar Story.

L’histoire contée n’est pas celle d’un jeune héros faible mais courageux, devant sauver son village d’une grandeur maléfique en parcourant l’univers. Non, vous incarnez Siela, une jeune fille partant à l’aventure avec ses amis certes, mais afin de récolter des ingrédients pour le restaurant familial tenu par votre grande sœur Kamerina. Cela ne s’avérant pas simplement votre tâche quotidienne, mais tout bonnement une action essentielle afin d’empêcher le rachat du lieu par Gustav. Un riche restaurateur dont les papilles gustatives sont déjà alléchées par cette idée d’OPA. Mais cela ne sera pas suffisant, il vous faudra également mettre la main à la pâte en cuisine, afin de rendre populaire votre établissement. Et qui dit clients, dit lieu de convivialité serin financièrement parlant.

adventure-bar-story-3ds-04 adventure-bar-story-3ds-05

Donjonmarché

C’est l’heure d’aller faire les courses pour le restaurant, direction la plaine. Non pas La Plaine Saint-Denis pour se rendre à la supérette, mais la plaine, la vraie. De quoi déjà faire quelques économies, en ramassant non pas des légumes poussant dans la terre ou en cueillant des fruits… non, juste en récupérant les aliments jonchant le sol. Nous sommes parfois stupéfaits de tout ce que l’on peut dénicher au beau milieu d’une plaine. Au fil de l’aventure, d’autres zones se débloqueront et permettront de varier les plaisirs au niveau visuel, mais également du goût.
Le problème lorsque l’on va se servir en pleine nature, c’est que la loi de la jungle prime. Un peu comme si vous alliez pour une fois dans un magasin, mais qu’il s’agit de l’ouverture des soldes. Car comme lors d’une démarque à -50%, on vous attaquera très fréquemment. Sauf qu’en guise de blonde manucurée en furie, vous aurez droit à diverses créatures bien plus sexy. Rien d’extraordinaire sinon chez elles, on ressent d’ailleurs cette impression de les avoir plus ou moins déjà vues dans d’autres productions.
Pour vous en débarrasser, rien de très neuf non plus, mais la manière de faire reste de qualité. En tant que jeu de rôle tactique classique, Adventure Bar Story propose une parcelle de terrain quadrillée dans laquelle vous et votre/vos compagnon(s), selon votre avancée, devront vaincre tout un tas d’ennemis dans une bataille au tour par tour. Ceux-ci nous tombent dessus sans prévenir et l’on ne pourra donc pas les éviter en les repérant au préalable. Cependant les cartes n’étant pas très larges, il aurait été compliqué d’esquiver quoi que ce soit.

Cette partie récolte et combat ne pouvant se dérouler que sur une journée dans le jeu, il faudra bien s’occuper à autre chose. C’est là que l’intérêt supérieur d’ABS fait son apparition : la cuisine ! Quelques RPG proposent des métiers apportant diverses capacités et le cuisinier est souvent de la partie. Ici, vous n’aurez pas le choix avec d’autres jobs, mais cela permet évidemment d’approfondir l’univers culinaire. Plusieurs centaines de recettes étant au menu, aussi bien pour contenter les clients de votre café et ainsi le rendre populaire, que pour le fameux concours au château. Une sorte de Chef Academy en somme. Malheureusement, aucun système original n’a été conçu pour mijoter ces plats et autres boissons (attention alcool au programme, ce jeu est donc à réserver aux enfants). Comme les autres logiciels du genre, on n’aura qu’à réunir les ingrédients, sélectionner le plat et le tour sera joué.

adventure-bar-story-3ds-01 adventure-bar-story-3ds-02

Tiens bon le bar

Le gameplay classique du jeu se retranscrit également dans son aspect visuel. Celui-ci rappelant inlassablement bien des jeux de rôle sortis il y a 20-30 ans, ainsi que nombre de ses concurrents sur 3DS. Si tout est très joli, il n’en manque pas moins un charme propre pouvant faire la différence face aux autres, en particulier ceux attirant le public rien qu’avec leur nom. Au même titre que la plupart de ceux-ci, les donjons sont assez pauvres en détails, ne les rendant absolument pas charismatiques. Toutefois, tomber sur un sac de courses en papier posé sur l’herbe nous étonne et amuse, rendant l’exploration plus savoureuse.
Les illustrations des personnages typés manga durant les dialogues sont réussies, bien que l’on ait l’habitude de ce style dans les RPG, et ajoutent du caractère à toutes nos rencontres.

Il en va de même pour la bande-son. Elle est de très bonne facture, sans non plus se démarquer de bien d’autres. Mais cette remarque vaut évidemment tout autant dans le sens inverse. Un tas d’autres jeux possédant des musiques de grande qualité, n’ayant pas une identité plus forte que celle d’Adventure Bar Story.
Avantage non négligeable, son prix, surtout pour un jeu disponible pour pas très cher sur Android et iOS. L’arrivée sur une console fait habituellement flamber son coût, mais si effectivement celui-ci est augmenté, cela reste de peu.

adventure-bar-story-3ds-03

Avec un système de jeu solide et un enrobage tant sonore que visuel qui parlera aux passionnés de RPG, Adventure Bar Story a de quoi plaire, néanmoins cela ne suffit pas à se démarquer. Heureusement, l’histoire et l’univers culinaire apportent un peu de fraîcheur et son prix peut aisément inciter le public à se pencher vers cette récente et peu connue licence. Un cap que les joueurs ont souvent du mal à franchir, sauf campagne commerciale agressive.

Inod

Points forts :
– Double système de jeu
– L’univers culinaire
– Prix

Points faibles :
– Dommage de ne pas pousser la confection des plats avec des mini-jeux ou autre
– Ne possède pas de charme graphique le démarquant de ses concurrents

La Note Gamingway : 14/20

Développeur : Rideon
Editeur :
Circle Entertainment
Genre : Jeu de rôle (RPG)
Supports :
3DS/2DS
Date de sortie :
26 mars 2015 en France

  • Twinsunnien08/04/2015 à 19:35Permalink

    Très bon test, bon, pour le coup il ne m’attire pas du tout, plus par manque de temps. Je comprends le pourquoi du dossier jeux de cuisine maintenant, ou alors je fais un mauvais rapprochement ^^.

  • Inod08/04/2015 à 20:08Permalink

    Tu m’as demandé, je t’avais répondu que c’était à l’occasion de la sortie de Cooking Mama que j’avais eu envie de réaliser ce dossier (car les bars c’est plutôt quelqu’un d’autre chez Gamingway… ).

    Mais, entre toi et moi bien sûr, je n’ai besoin d’aucune excuse pour me lancer dans un dossier car : https://www.youtube.com/watch?v=QbNQA0xeamE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *