Test : Abyss (Wii U – eShop)

abyss_logoAprès avoir taquiné les joueurs DSi, Abyss revient sur l’eShop de la Wii U, en manque de petits jeux indépendants. Les joueurs vont-ils succomber aux charmes des profondeurs marines ? La réponse tout de suite !

Pour la petite histoire, l’action d’Abyss se situe en 3024. Nep2no, un robot biomécanique ressemblant à un gros sous-marin rond équipé de tentacules, est chargé d’explorer les profondeurs des océans à la recherche de « gaia », source d’énergie vitale pour la survie de l’espèce humaine. Ca, c’est pour ceux qui ont pu consulter le manuel électronique de la version DSi car ce portage Wii U en est privé. De ce fait, il n’y a donc plus de scénario mais uniquement 12 niveaux à déverrouiller les uns après les autres.

Un poulpe dans un magasin de porcelaine

Abyss est un jeu d’adresse similaire à une foule de jeu sur smartphone. Le joueur doit faire évoluer Nep2no dans des labyrinthes sombres, assez étroits, et bourrés de pièges : mines, lames tournoyantes, éboulements de roches… De quoi se faire des frayeurs car Nep2no est fragile : le moindre choc le fait clignoter et s’il rencontre un nouvel obstacle dans cet état, c’est la mort assurée ! Autant dire qu’il va falloir recommencer plein de fois certains passages pour passer au niveau supérieur. Faire évoluer ce monstre volumineux dans des passages tortueux n’est pas une mince affaire ! Pour terminer une mission, il faut collecter 6 gaia puis se diriger vers la sortie.

abyss_1  abyss_2

Une maniabilité sans faille

Pour diriger le robot, il faut choisir une direction en le faisant tourner avec un stick puis déclencher les propulseurs en appuyant sur un bouton ou une gâchette. C’est simple et le personnage réagit immédiatement. En revanche, il faut tenir compte de la physique, très bien modélisée, et de l’inertie des corps en mouvement dans l’eau. Un élément important qui fait qu’il faut bien doser la propulsion et se déplacer avec beaucoup de précaution pour éviter une mort prématurée.

Une ambiance sonore excellente

Côté graphisme, le jeu est propre et net mais d’une simplicité extrême : des décors sombres uniquement illuminés par le robot avec quelques fonds pastels très agréables. En revanche, côté sonore, on n’est pas déçu : les musiques électroniques sont très agréables, entraînantes et zen à la fois. On ne s’attend d’ailleurs pas à une bande son de cette qualité sur un petit jeu indépendant. Cette dernière colle bien à l’ambiance « abyssal » du soft, accentuée par la voix off (en anglais) qui se déclenche à chaque heurt ou action : on se croirait vraiment dans un cockpit en train de parler aux ingénieurs restés à la surface !

Le monde du silence à 2

Si vous avez l’esprit de compétition, vous pouvez inviter un ami à faire une mission contre vous : un joueur joue sur le gamepad et l’autre sur l’écran de la télé, le but étant de terminer la mission le plus rapidement possible, histoire de montrer à ses amis qui est le plus habile et précis !

abyss_3  abyss_4

Un petit plaisir à petit prix

Abyss est le parfait exemple du « petit » jeu indépendant. Petit par la taille car il ne pèse que 160 Mo environ. Petit par le prix car il ne coûte que 1,99 €.
Son concept est peut-être simple mais le jeu est parfaitement maîtrisé : maniabilité parfaite, graphismes agréables, bande-son impeccable, difficulté bien dosée et mode 2 joueurs sont autant d’atouts pour un jeu pas cher qui saura occuper lors de courtes séances seul ou avec un ami, à condition d’avoir les nerfs solides ! Car il faut vraiment aimer ce style de jeu où la précision est importante et où chaque erreur est fatale. La durée de vie varie selon la dextérité des joueurs : certains traverseront les 12 missions en 1 h tandis que d’autres s’acharneront dessus bien plus longtemps. Quoi qu’il arrive sa rejouabilité est énorme car on peut toujours tenter de battre le record de temps de chaque mission et d’afficher son score en ligne. A conseiller aux fans de jeux de types « smartphone » ou aux amateurs de titres simples mais exigeants.

Enguy

Points forts :

– Ambiance sonore excellente
– Petit prix
– Challenge relevé

Points faibles :

– 12 missions seulement
– Difficulté parfois élevée

[note]La note Gamingway : 14/20[/note]

Editeur : EnjoyUp Games
Genre : adresse
Support : Wii U eShop

Date de sortie : 8 mai 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *