Tekken 7 sur console, qu’est-ce que ça donne ?

Avec les sorties de Arms, Injustice 2 et Ultra Street Fighter II: The Final challenger, la communauté du « Versus Fighting » a été gâtée en cette année 2017, mais pourtant il manquait quelque chose… comme un vide dans ce line-up bien fourni… et Bandai Namco est venu pour le combler avec la sortie de Tekken 7 ! Après 10 ans d’absence, la famille Mishima revient se mettre sur la tronche pour notre plus grand plaisir ! L’attente en valait-elle vraiment le coup ? On vous répond tout de suite. Get ready… Fight!

On cogne d’abord on parle ensuite

Tekken 7 nous propose de découvrir une fois de plus les péripéties qui opposent Kazuya Mishima à son père Heihachi. Si on est content d’en apprendre un peu plus sur l’univers de Tekken, on regrette fortement que le scénario de ce nouvel opus soit totalement dénué de sens… C’est brouillon, sans fond, bref, totalement dérisoire ! Heureusement, les cinématiques sont assez stylées, avec une 2D peinte pleine de charme… de quoi se consoler un peu. Pour moi, le seul intérêt de cette campagne solo, c’est les « mini-jeux » entre deux combats (on retrouvera des QTE, du TPS, etc.) ça fait très bouche-trou, mais c’est toujours ça de pris.

Adoooo ke… ah non

Tekken étant Tekken, ne vous attendez pas à un gameplay révolutionnaire. Comme dans tout jeu de combat qui se respecte, le but est de se mettre sur la tronche, mais contrairement à Street Fighter ou Injustice, on doit ici gérer le terrain en 3D, ce qui ouvre d’autres dimensions à couvrir.

Concrètement, cet opus offre quelques petites nouveautés au niveau des mécaniques. On découvre le « Tailspin » qui permet au joueur d’enchaîner un combo plus facilement sur un adversaire qui est en train de tomber et qui permet de garder l’avantage quand on domine le combat. Le « Rage Art/Rage Drive » qui permet de déclencher une attaque ultime quand la barre de vie atteint un seuil critique, et clairement, c’est une excellente mécanique de comeback quand on est acculé par un adversaire plus fort que soi ! Le « Power Crush » qui permet d’effectuer un coup spécial qui ne peut pas être arrêté et donc qui peut être très pratique pour les joueurs novices qui ont du mal à sortir des coins. Ces petites améliorations permettent à tous les joueurs de mieux gérer les combats en ayant plus de solutions pour asseoir leur domination ou au contraire, avoir une chance de contre-attaquer, ça équilibre les combats, et ça c’est top.

Avec un Roster conséquent complété par quelques petits nouveaux, le jeu offre un style de gameplay unique pour tous les joueurs, et qui dit style unique dit customisation ! Dans Tekken 7, on pourra modifier l’apparence de tous les personnages via des nombreux objets qui seront déblocables dans un mode survival. C’est une option toujours sympa qui permet, en plus, de trouver une compensation quand on passe des heures à enchaîner les combats.

Arcade vs Console

On parle sujet qui fâche, on parle pixels ! On sent que le jeu est un portage de la version arcade… Certes, il a des améliorations de gameplay et plus de contenu, mais visuellement le jeu ne trompe personne. C’est dommage de voir des graphismes moyens et des écrans surchargés (étincelles sur les coups, etc.) quand on voit ce que peut proposer la concurrence (injustice 2, notamment). Au niveau de la B.O. rien à redire, on est rarement déçu par les jeux japonais à ce niveau et Tekken 7 ne fait pas exception.

K.O !

En conclusion, ce Tekken 7 est plutôt sympa, mais il est (à mon sens) très loin de valoir l’attente dont il a fait preuve… d’autant plus qu’Injustice sorti la même année est bien plus solide ! Enfin, ça ne sera peut-être pas l’avis des fans de la série, mais maintenant que vous savez, c’est à vous de choisir.

Dkpsuleurr

Points Forts

  • Des combats équilibrés
  • Les mini-jeux
  • La customisation

Points Faibles

  • Graphismes
  • Scénario

[note]LA NOTE : 15/20[/note]

Développeur / Éditeur : Namco Bandai
Genre : Versus Fighting
Supports : PC, PS4, Xbox One
Date de sortie : 02 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *