Preview : Armello (PC – Steam)

Armello_beta002Depuis sa création, le jeu vidéo n’a cessé d’emprunter des éléments aux jeux dits « de plateau ». Le phénomène inverse existe également aujourd’hui avec une esthétique et certaines mécaniques que nous pouvons retrouver sur un plateau de jeu.
Cet échange constant entre ces univers s’est construit de façon très naturelle et il n’est donc pas étonnant de voir fleurir sur nos écrans de plus en plus de titres  qui empruntent aux deux mondes.

Armello est de ceux-ci.

Et toi, à quoi tu joues ?

Si la micro informatique d’antan a connu ses portages plus ou moins heureux de divers jeux de société (Monopoly, Cluedo, Risk, etc), la tendance s’est grandement accentuée dernièrement. Difficile de dire qui a vraiment lancé le mouvement, même si les jeux de cartes semblent avoir fait une bonne partie du travail de séduction. Ainsi Magic The Gathering, Hearthstone et autres Hand of Fate ont largement montré la voie.

Le jeu qui nous intéresse ici n’a que peu de rapport avec les titres précédemment cités, si ce n’est son inspiration première. En effet, ce qui marque lorsqu’on lance une partie d’Armello c’est son esthétique et son ambiance. Il semble avoir été directement adapté d’un jeu sur table. D’abord annoncé en 2012, le jeu a brillamment réussi une campagne Kickstarter au printemps 2014, récoltant plus de 300 000 dollars au lieu des 200 000 demandés. Il est maintenant en Early Access, et ce, depuis janvier 2015.

Armello_beta003  Armello_beta011

Le roi est mort, vive le roi

Ou pas tout à fait, il bouge encore. C’est justement autour de ce principe que tournent l’histoire et le game system. Le royaume d’Armello a été corrompu par le mal et tout a commencé avec le roi. Plus les jours passent, plus il devient fou et se meurt. C’est le moment que choisissent quatre héros pour se mettre en quête d’une solution afin de sauver le royaume, que ce soit en prenant le pouvoir ou en guérissant le roi de la pourriture qui le ronge.

Sana l’ourse, Mercurio le rat, Amber la lapine et Thane le loup se mettent donc en route, prêts à en découdre avec le monde entier. Ils vont devoir se frayer un chemin à travers des villages, des donjons, des terres parfois hostiles, affrontant les terrifiants Banes mais aussi les gardes royaux. Chacun d’entre eux possédant des compétences différentes, du maniement de l’épée à l’utilisation de sorts en passant par la fourberie.

 Armello_beta008  Armello_beta005

Ce matin, un lapin

Armello se présente comme un jeu de plateau au tour par tour avec progression des personnages. Certaines de ses mécaniques rappellent d’ailleurs un peu Talisman pour les connaisseurs. La partie voit s’affronter quatre joueurs en ligne ou un joueur contre trois IA. Il est également possible de créer une session pour inviter des amis, choisir de jouer avec des humains et des IA.

Un tour de jeu correspond à un jour ou une nuit. À tour de rôle, les joueurs  peuvent accomplir un certain nombre d’actions, les principales étant se déplacer et utiliser les cartes que l’on possède en main. Ces dernières peuvent prendre la forme d’équipement, de sorts ou de pièges. Elles coûteront au joueur argent ou mana. Les combats quant à eux sont basés sur un système de jets de dés auquel viennent s’ajouter divers paramètres, tels que des bonus d’objets et des effets magiques.

Il y a plusieurs façons de remporter la victoire :

– Réunir 4 pierres de l’esprit afin de guérir le roi.
– Affronter et vaincre le roi en combat.
– Gagner au prestige (le joueur qui s’est le plus illustré durant la partie)
– Affronter et vaincre le roi en étant plus corrompu par le mal que lui.

Une partie peut ainsi durer de 30 minutes contre l’IA à 1h30 contre d’autres joueurs.

Armello_beta016  Armello_beta018

 Quoi, encore un  early access ?

Alors oui, effectivement, Armello est toujours en Accès Anticipé, mais il a pour lui d’être déjà très bien fini. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui me pousse aujourd’hui à en proposer une preview. Rares sont les titres en Early Access à offrir un contenu aussi propre. Avec un environnement et quatre personnages de base, la durée de vie est, comme pour tout jeu de plateau, déjà infinie. L’équipe de League of Geeks, au développement du titre, fait des mises à jour régulières, peaufinant toujours plus les mécaniques de jeu.

La date de sortie n’est pas encore annoncée, mais elle devrait normalement amener du contenu supplémentaire (plateaux de jeux et personnages). Il est important de préciser que le jeu est pour le moment uniquement disponible en version anglaise, mais donnera le choix entre 11 langues différentes à terme.

Je ne peux que recommander aux amateurs de jeux de plateau de suivre ce titre qui propose, en plus d’un game system très efficace, une direction artistique absolument somptueuse et une OST non moins merveilleuse, composée par Lisa Gerrard.

Armello est le parfait exemple de ce que le jeu vidéo indépendant peut amener de meilleur à notre média.

Ominae

 Trailer :

Site Armello

Site de League of geeks

  • Go-Ichi06/05/2015 à 11:51Permalink

    D’ailleurs, le créateur d’Armello est dans le documentaire GameLoading – Rise of the Indies dont on parlait dans le dernier podcast de Gamingway !

    http://www.gameloading.tv/

  • Ominae06/05/2015 à 12:45Permalink

    Ça tombe bien ils seront également dans un sujet qui arrive out bientôt. :p

    /Teasing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *