Preview : Albion Online

albion_online005Difficile aujourd’hui de se démarquer dans le petit monde du MMORPG dominé depuis longtemps par un World of Warcraft, toujours aussi populaire. Albion Online joue sur son originalité pour faire son trou dans un genre saturé.

Il est toujours particulier d’aborder le cas d’un MMORPG. Nous ne sommes plus au début des années 2000, le genre est passé de jeu de niche à grosse machine à pépètes. Depuis Meridian 59 ou Ultima Online, l’eau a coulé sous les ponts, les modèles de gameplay et économiques se sont standardisés. Les codes du genre étant rentrés dans l’inconscient collectif des gamers, on ne peut plus parler d’un nouveau titre avec la fraîcheur d’antan. Les questions auxquelles il faut répondre de nos jours concernent, non pas le background ou les mécaniques de jeu, mais plutôt le modèle économique, la facilité d’accès (casual ou hardcore), son contenu à moyen et long terme.
Après, pour le reste et pour schématiser, ce n’est pas compliqué, aujourd’hui il y a deux écoles dans le monde du MMORPG :

  • Soit on se contente de reproduire ce qui fonctionne ailleurs en espérant que le public suivra malgré le manque d’originalité.
  • Soit on crée un système novateur en espérant que le public suivra malgré la trop grande originalité.

Sandbox Interactive a choisi d’opter pour la seconde solution, reste à voir si ce choix sera payant ou non. Pour le moment, Albion Online étant en phase de beta, il est bien trop tôt pour juger du succès que pourrait rencontrer, ou non, le titre dans l’avenir.
Il n’est néanmoins pas trop tôt pour donner quelques impressions sur la direction empruntée par ce jeu et les attentes qu’il peut déjà susciter.

Ta pelle et ton seau

Oui bien sûr, chaque nouveau monde persistant arrive avec son lot de promesses flamboyantes et d’innovations innovantes, oui les previews sont souvent un peu plus exaltées que les critiques à la sortie, alors je peux comprendre que parler d’originalité d’entrée de jeu vous rende suspicieux, mais pour une fois il est fort possible que cela soit justifié.
Albion Online propose une relecture du jeu bac à sable dans le MMO. C’est quelque chose qui a, bien sûr, déjà été fait, mais Sandbox Interactive a choisi une approche jusqu’au-boutiste, étant donné que les joueurs vont réellement pouvoir modeler leur expérience et l’univers du jeu d’un bout à l’autre.
Comprenons nous bien, il ne s’agit pas là de simplement gérer l’économie ou l’artisanat d’un serveur, mais bien de tout créer (ou presque). Créer son équipement, construire sa maison, revendiquer un territoire ou même influer sur l’économie globale. Ici, les NPC (personnages non joueurs) sont là pour donner des quêtes basiques, mais c’est au joueur de forger sa propre légende et non pas au travers d’un scénario balisé.

albion_online003  albion_online007

Quand je serai grand

Et là, en terme de scénario non scripté, Albion Online ne fait pas les choses à moitié, vu que contrairement à la majorité des jeux en ligne multijoueurs, vous n’êtes pas l’élu amnésique destiné à sauver le monde. Ici, la seule chose imposée est de choisir entre un avatar masculin ou un avatar féminin et ensuite, à vous de faire tout le reste, pas de races, pas de classes.
Le plus gros de la progression va se faire au travers de l’équipement, en résumé c’est ce que le joueur porte qui va définir ses capacités. Ainsi, le gameplay évolue constamment, selon les choix et les envies. La progression en expérience permettra essentiellement au joueur de s’aventurer dans des zones de plus haut niveau pour y trouver des ressources nécessaires à un équipement plus performant. Il faut comprendre que le système d’artisanat, très simple à première vue, devient extrêmement profond au fur et à mesure.
Chaque « palier » de crafting repose sur le précédent, donc même les ressources de base restent indispensables et un joueur seul ne peut pas tout faire de bout en bout, il va être obligé de s’en remettre à d’autres. C’est de cette façon que se crée une économie dynamique.

Et tu tapes, tapes, tapes

Une expérience bac à sable ne serait pas complète si l’on ne pouvait pas se battre comme on le désire, donc c’est sans surprise que Albion Online joue la carte du full PVP (joueurs contre joueurs total). Bon, ce n’est pas tout à fait vrai, nous ne sommes pas non plus face à un Lineage 2 et il existe bon nombre de zones pacifiques dans lesquelles il est possible de se promener sans risque de prendre une flèche dans le genou. Il sera d’ailleurs vraiment important de choisir son itinéraire, car le PVP peut parfois vous coûter tout votre équipement. Cet aspect punitif du combat est aussi là pour inciter les joueurs à se regrouper en guilde et à sortir en groupe. À terme, il est possible de contrôler des villes et des zones entières, les promesses sont vraiment très alléchantes pour l’amateur de Meuporg pointu, le joueur fatigué par ces trop nombreux clones de World of Warcraft.

albion_online001  albion_online006

Et toi, à quoi tu joues ?

Je pense que le contenu de cet article ne dissimule en rien tout le bien que je peux penser de Albion Online. Maintenant, il faut bien être conscient qu’il ne plaira certainement pas à tout le monde, loin de là. L’approche est réellement radicale et sous ses airs de petit jeu indé mignon se cache un titre aride et impitoyable. Je ne le conseillerai clairement pas à un néophyte du genre et encore moins à celui qui aime bien se faire une petite demie heure de détente ludique en sortant du boulot. Ce n’est pas entre le bain et le repas des gosses que l’on peut espérer construire sa maison et régner sur la ville. Le développeur a également fait des choix radicaux en terme d’ambiance visuelle. Le style graphique se veut naïf (voir minimaliste) et opte pour une vue rappelant la 3D isométrique d’antan. Comme pour le gameplay, ce choix esthétique est de nature à diviser, certains le trouveront très à propos et d’autres lui préféreront les charmes plastiques d’un Blade & Soul.
Il est toujours difficile de savoir si un MMORPG va réussir à se faire sa place, mais il est certain que parmi les challengers, Albion Online est loin d’être le plus mal parti. Il y a même fort à parier que le jeu de Sandbox Interactive saura fédérer une communauté de passionnés. Il nous faudra, pour vérifier cela, attendre la sortie courant 2016.

Ominae

Vidéo de présentation :

Site officiel

  • Kylaora23/01/2016 à 09:11Permalink

    Bonjour,
    Petite précision qui a son importance : Le jeu est jouable aussi bien sur Windows, Linux , Android et Mac (il est prévu une version pour IOS bientôt)
    N’hésitez pas à venir jouer à ce jeux qui même en béta est plus abouti que beaucoup de MMORPG que je connais : https://albiononline.com/?ref=KTCDHFSH4X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *