Kirby Café : on y a été, on vous montre tout

Après s’être débarrassée d’une des nombreuses personnes sur la liste d’attente du Kirby Café au Japon, notre Sironimo a pu s’adonner à son loisir de prédilection (manger) avec la boule rose de HAL Laboratories.

Atteindre le Kirby Café est une véritable lutte, l’accès à cet endroit éphémère se fait sur réservation, avec une attente particulièrement longue. Tout le monde n’honorant néanmoins pas sa présence, des places se libèrent de manière impromptue ; il suffit d’être sur son téléphone portable au bon moment pour profiter de l’annulation involontaire d’un client pour pénétrer au sein de cette enseigne adorable, bien qu’apparemment peu goûteuse.

Ouvert uniquement du 27 février 2019 au 2 juin 2019, le Kirby Café réussit à faire rêver avec un simple site internet. Gâteaux et boissons en tous genres aux couleurs du héros et ses amis y sont bien évidemment au menu avec des prix relativement élevés pour le pays, n’empêchant en rien à la clientèle d’affluer. C’est donc avec une grande humilité que le tyran de nos lieux a exprimé la joie de cette coïncidence qui lui a permis à elle, simple visiteuse du Japon, d’arriver à atteindre l’endroit rêvé.

Situé non loin de la Skytree, monument majeur de Toyko ressemblant à une Tour Eiffel, le Kirby Café vous accueille seulement à l’horaire précis que vous avez réservé. Impossible de rentrer avant, on attend son tour devant jusqu’à ce qu’un employé nous accueille chaleureusement, nous prenne en photo devant la grande affiche et sa décoration magnifique, puis nous guide dans le temple sacré. Le thème est respecté jusqu’au bout, on ne vous demandera pas de dire un fameux « cheese », mais un « pupupu » bien plus propice au personnage !

 

Bienvenue dans un univers parallèle ! Des artworks dédicacés, descriptions de protagonistes clés du dernier opus en date sur Switch Kirby Star Allies… Le coin y est particulièrement cosy, chaleureux comme tout, le genre d’endroit dans lequel on souhaiterait passer sa journée, plutôt qu’un simple Starbucks. Pas de chance, on ne peut y rester qu’une heure !

 

Le prix élevé des plats s’explique de plusieurs manières : les visiteurs repartent avec le récipient dans lequel ils ont mangé (mug ou assiette) et les plats sont tous concoctés avec des fruits et légumes frais. Une visite là-bas, c’est avoir ses cinq fruits et légumes d’un coup !

C’est trop mignooooon, je fonds ! Malgré les apparences (ou bien ce n’est que moi), la photo de gauche ne montre pas un macaron, mais un burger aux couleurs de la boule de chewing-gum. Verdict ? « Bof ». En contrepartie, l’habillage est sublime, un travail de professionnel qui mérite définitivement quelques photos Instagram. Devant l’art, on se tait. On mange aussi, ce qui n’est en rien un problème pour Sironimo qui a tout aspiré plus vite que l’éclair pour se transformer en… elle-même. On se sent un peu arnaqués pour le coup, on espérant qu’elle aspire le pouvoir du sucré pour s’adoucir un peu…

 

Une petite heure de grand plaisir pour un prix premium ? Nous disons « oui ». À quand ce genre d’initiative en occident ? Ne nous dites pas « jamais », on est pas venus ici pour souffrir…

Ka-ching ! On y trouve aussi un coin magasin qu’elle a hélas oublié de photographier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *