Japan Expo 2018 : On a testé des jeux indés super sympa

Japan Expo, c’est aussi l’occasion de tester des jeux indés de tous les styles et de tous les genres, terminés ou en cours de développement, et surtout, de rencontrer des équipes motivées, disponibles et agréables.
Cette année, le Village des Jeux Vidéo Indépendants nous a ouvert ses portes et nous a permis de mettre la main sur plusieurs titres divers et variés. Petit recap’ de ce qui nous a tapé dans l’œil.

Marre des files d’attente, du bruit et de la cohue durant le salon ?! Il fallait se rendre sur le Village des Jeux Vidéo Indépendants afin de trouver un peu de calme, et surtout de pouvoir jouer à plusieurs titres sans file d’attente, avec les créateurs eux-mêmes, prêts à vous faire un petit topo sur leurs jeux. Notez bien cette astuce pour l’année prochaine ;).

On a joué à :

ALTERO (Electronic Motion Games)

Mon coup de cœur <3.
Au premier abord, j’étais un peu sceptique, le personnage étant un peu bizarrement animé et avec un look mi-mort / mi-momie un peu spécial (il s’appelle Adi)… mais dès que j’ai mis la main dessus, j’ai été conquise. On se promène donc dans de très jolis décors en 2D et il faudra simplement chercher comment avancer. Sauf qu’ici, il s’agit d’un puzzle game avec peu d’explications et qu’il faudra donc essayer plusieurs possibilités et bien se creuser les méninges pour progresser dans l’aventure, la mort de son héro étant, contre toute attente, souvent une des solutions.

En fait, il y a tout un système de « checkpoint » représentés par des gemmes lumineuses qu’il faudra exploiter un max ! Et il ne faudra pas hésiter à faire mourir son perso (sur des lames coupantes, par exemple) pour qu’il réapparaisse sur un checkpoint qui se déplace et qui devrait donc être situé au bon endroit au bon moment. C’est extrêmement ingénieux et il faut à la fois être imaginatif et audacieux et anticiper chaque situation.

Un peu plus loin, il faudra par exemple créer un clone de soi-même qui effectuera des actions qu’on aura pré-enregistrées afin de faire avancer son personnage. Pas si simple à mettre en place, mais vraiment grisant qu’on on arrive enfin à ses fins !

Bref, Altero est un jeu vraiment malin, original, joli, avec une ambiance et des musiques bien à part, donc une très belle découverte.
Merci à Sergio Schiavo pour sa patience et ses précieuses explications (en français et en anglais).

ONIRISM (Crimson Tales)

Ici, on suit les aventures de Carol dont le doudou Bunbun a été kidnappé ! Sautez dans le portail magique pour aller le sauver et affrontez moult aventures et dangers !

Onirism est un jeu d’aventure en 3D un peu oldschool, à la manière d’un Spyro ou Ratchet & Clank.

Mignon, vivant et coloré, Onirism vous plonge dans le monde des rêves où il faudra affronter plein de monstres avec des armes assez… spéciales (un parapluie ou encore un sèche cheveux).

S’il s’agit, à l’origine, d’une aventure solo, un mode coop et même un mode versus ont été créés spécialement pour les salons et permettent de s’amuser à plusieurs ! Ces demoiselles en uniformes d’écolières se sont éclatées pendant Japan Expo ! Ça faisait plaisir à voir.

Ces modes de jeu seront prochainement disponibles…

STRUGGLE FOR LIGHT (Kluster Games)

De la bagarre !! Jusqu’à 4 joueurs.
Fans de Bomberman ou autre TowerFall, voici un jeu fait pour vous, jouable en mode canapé jusqu’à 4 !

Kluster Games et un petit studio lillois qui nous propose ici 20 arènes différentes pour se taper dessus avec plusieurs armes possibles ! Du fun et de l’action.

  • Le jeu est d’ailleurs sorti pendant Japan Expo sur Steam dispo ici à petit prix, donc foncez !
oQo (3-50)

Voilà un jeu atypique qui a attiré mon attention.

oQo se présente en 2D et il faudra générer des sortes de vagues (qui ressemblent à des ronds dans l’eau, par exemple) afin de se déplacer. Hyper minimaliste et avec un direction artistique tout à fait à part (jusque dans le nom du jeu oQo qui est plus un sigle visuel qui évoque directement le jeu qu’un « mot »), tout ici attire l’œil et intrigue.
La musique, relaxante, a elle aussi son importance pour l’immersion dans le jeu.

Si vous connaissez le jeu japonais Electroplankton ou encore flOw, on peut y trouver des similitudes ;).

Le jeu est encore en développement, mais est déjà bien planant.

VRIDNIX (Uncanaut)

Voilà un projet un peu foufou et débile.
Ce qui frappe en premier dans ce titre, outre les graphismes un peu spéciaux (qui font un peu griffonnages d’ados, mais c’est l’ambiance générale du titre, donc ça tombe bien), c’est l’humour débile omniprésent. Par exemple, on règle les paramètres et notamment le son, assi sur des chiottes (prout). Je valide !

vridniX propose des dialogues et une intrigue un peu à contre-courant, avec beaucoup de choses assez inattendues !

Notre héros a 3 pattes qui lui permettent de courir vite : il ne peut pas s’arrêter une fois lancé et pourra uniquement sauter et changer de direction. Il s’accroche également au plafond et peut faire changer tout le niveau de sens en choppant des orbes spéciales, ce qui aura pour effet de… tout casser !
Est-ce que vridniX va sauver le monde ou le détruire ?

C’est ce que vous découvrirez en testant ce platformer, runner, speed, action game ! En tous cas, les enfants adorent (c’est ce qu’on a constaté sur le salon).

Le site officiel : http://vridnix.com/

CHOP (Claws Up Games)

Un jeu bien sanglant, jouable à 4 en mutli local !

Certes, au premier abord, visuellement ce n’est pas très lisible (suffit de voir le titre plus haut), mais « in game » c’est quand même beaucoup plus clair… Il faut massacrer les autres !

Gore et assez speed, le but ici ne sera pas de rester le dernier en vie ou de tuer les autres, mais d’être le premier à s’échapper (en s’écharpant huhu) par un portail.

Chaque fois qu’un joueur est découpé en morceaux ou tué, il respawn quasi instantanément, ce qui fait qu’il n’y a presque pas de temps mort.

Gros défouloir bien marrant, dans au moins 25 arènes différentes !

Le Village des Jeux Indépendants 2018

Pour conclure, cet espace réservé aux jeux indés et à ses créateurs s’étendait sur 1 000 m² et proposait, outre de tester des titres atypiques, des stands imaginatifs et des créateurs passionnés.

On avait également des débats et autres conférences sur tout ce qui touche de près ou de loin au jeux indés sur une petite scène prévue à cette effet ! Fort intéressant.

Merci à : INDIE BEARD COMMUNICATION, l’AFJV et CAPITAL GAMES.

Bref, à l’année prochaine !

  • Tok (Kluster Games)12/07/2018 à 17:52Permalink

    Merci d’être venu tester Struggle For Light et content que ça vous ai plu :)

    La Japan Expo était vraiment un super évènement pour les indés. Le village des jeux indépendants était bien mis en avant, et on a pu rencontrer plein de joueurs, discuter dans de bonnes conditions, il y avait de l’espace, pas trop de bruit, et tout le monde était super sympa! C’était cool de vous voir là-bas en tous cas!

  • Sironimo13/07/2018 à 10:37Permalink

    Tok > En effet c’était bien cool :) A l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *