Interview : Nerdz – Davy Mourier (Régis-Robert)

Continuons les interviews des acteurs de la série Nerdz. Après Didier Richard (alias Jérôme) la semaine dernière, cette semaine c’est Davy Mourier (qui interprète Régis-Robert) qui a bien voulu répondre à nos questions.

Nerdz la série c’est fini ! La quatrième et dernière saison vient de clôturer en beauté cette belle aventure et vous pouvez retrouver tous les épisodes sur le site d’Ankama en VOD ainsi que des vidéos exclusives en attendant la sortie du coffret DVD à la rentrée, fin septembre exactement.

N’oubliez pas également le blog de la série qui vous livre tous les secrets à ne pas manquer : http://nerdz.over-blog.net

Pour finir, on retrouvera tous les acteurs de Nerdz en dédicace aux quatre coins de la France lors de la sortie du DVD, donc n’hésitez pas à aller les voir s’ils passent près de chez-vous.

– Interview de Davy Mourier –

Le Mag Jeux Vidéo : Dans la série il est souvent question de jeux vidéo, comment est-ce que vous avez fait pour choisir quel jeu allait être lié à tel ou tel épisode ? C’était le jeu du moment ? Un jeu qui collait particulièrement bien au scénario ? Un hasard ? Une envie ?

Davy Mourier : En fait tu réponds un peu à la question en la posant. C’est un peu toutes ces raisons. Dans la saison 4 on voulait parler du « mode coop » pour amener la chanson de Dark en milieu de saison et faire un parallèle avec l’amour. Nous voulions aussi montrer que Caro devenait forte et Dark une molle sous-merde, d’où le parallèle avec Left 4 Dead.

Parfois lorsqu’on n’a pas forcément d’idée d’un jeu précis auquel Dark joue, on place des sons d’un jeu qui vient de sortir et qui est marquant pour les joueurs. Par exemple, nous avons tourné la saison 4 il y a un an maintenant, et Dark joue à Portal 2 dans cette saison alors que le jeu n’était pas encore sorti à l’époque. Puis, il y a aussi les jeux qui nous ont donné des idées, comme la blague sur Mortal Kombat dans lequel on ne peut pas faire de double KO. C’est quelque chose dont on s’est rendu compte en jouant alors on l’a mis dans la série.
Puis bon, y a des références à des jeux qu’on aime plus que tout. Moi par exemple c’est Zelda que j’ai placé dès que je pouvais.

LMJV : Quel est ton parcours personnel en tant que gamer ?

D.M. : Je suis un gamer un peu frustré. J’avais pas le droit aux consoles de jeux enfant. Ma première machine (outre des jeux électroniques) a été un Amstrad 6128. Mes premier jeux : Donkey Kong, Bomb Jack, Fruity Franck, 1942 et le fabulissime : Rick Dangerous. Mon goût pour les jeux de plateforme s’est développé et à mes 14 ans j’ai économisé pour m’acheter une Game Boy. C’était une révolution pour moi et aussi, à cette occasion, mon premier Mario : Marioland qui m’a pris des semaines entières. Nintendo m’a eu à ce moment là.
Puis ça a été Sonic, Street Fighter 2 qui est une des rares choses, à par les meufs, qui m’a donné envie de sortir de chez-moi pour aller y jouer dans les bars.

Et puis Super Mario World et… putain. J’avais jamais touché à un Zelda avant et j’ai découvert Link to the past, et là, j’ai failli me faire tatouer Nintendo sur la peau.
Bomberman
sur Saturn était LE jeu de mes soirées entre potes pendant des années… et puis Pokémon m’a complètement rendu fou. Après j’ai acheté toutes les consoles qui sortaient…
Je suis un peu dépassé aujourd’hui par les FPS. Je suis un vieux gamer qui regrette parfois la 2D.

LMJV : Quels sont tes 5 jeux préférés de tous les temps et pourquoi ?

D.M. : C’est pas facile comme question. Je vais essayer, mais je ne vais pas pouvoir tout mettre

5 – Golden eye 64
Parce que c’est la base des FPS super jouable et conviviale.

4 – Street Fighter 2
Parce que c’est le premier vrai jeu de baston, un contre un, connu par tous, avec des perso différents et un charadesign bien classe. Parce que, des années plus tard, ce jeu donnera Marvel VS Capcom 2 !

3 – Super Mario 64
Parce que ça a posé les bases des jeux plateforme en 3D. La preuve que Nintendo a un cran d’avance et se débrouille bien mieux que tout le monde en jouabilité.

2 – Super Mario Kart 64

Parce que c’était un des premiers jeux de voitures jouable à 4 en écran partagé (j’ai hésité avec la version DS). Et aussi parce que c’est un jeu de voiture qui peut donner envie à des gens comme moi, des personnes qui n’aiment pas les jeux de voiture, de prendre le volant.

1 – Zelda Link to the Past
Parce que l’aventure est énorme, longue, fabuleuse. Parce qu’il y a des retournements de situation. Parce que les palais étaient de vrais casses-têtes et les quarts de cœur à trouver aussi. C’est la première fois qu’un jeu m’immergeait autant. J’avais moi aussi une épée et un bouclier. J’ai mangé, j’ai dormi Zelda. Je crois que les consoles de jeu ont été inventées pour que l’on puisse sauver Hyrule.

LMJV : Y-a-t-il un jeu qui récemment t’as marqué, t’as plu ? Lequel ?

D.M. : Ca va être bizarre comme réponse, surtout après mon envolée lyrique sur Zelda, mais le jeu qui m’a le plus plu récemment, je l’ai fini 3 fois d’affilées et j’ai même joué sur le net… C’est Naruto Ninja Storm 2. Un jeu très beau, simple d’accès, et en même temps un peu tactique. C’est vraiment un super jeu.
Sinon j’ai aussi été surpris par Majin and the Forsaken Kingdom, un jeu vraiment sympathique à qui il manquait un chouïa de je ne sais quoi pour devenir un classique.
Puis, bon, y a Portal 2 aussi, juste une tuerie au niveau de l’univers, de l’humour, du scénario et du système de jeu.

LMJV : Revenons un peu à la série : Nerdz c’est fini, ou disons plutôt que votre travail sur la série est terminé et que la série continue son chemin toute seule. Quel est ton ressenti sur les 5 ans passés sur Nerdz ? Comment la série a-t-elle évolué d’après toi et qu’est-ce que tu en retiens de mieux ?

D.M. : Je pense que NerdZ a été le bonus stage de ma vie. Je n’aurais jamais cru travailler un jour sur une « série », je n’aurais jamais cru vendre des DVD. NerdZ est arrivé comme ça, ça a été un raz de marée sur ma vie, du jour au lendemain cette série a pris une place prépondérante jusqu’à même parfois me prendre tout mon temps. J’ai sacrifié beaucoup à NerdZ, mes camarades de jeu aussi, mais on peut dire que NerdZ et le public nous l’ont bien rendu. Je suis heureux de la fin de NerdZ parce que ça signifie de nouveaux défis dans un avenir proche. NerdZ a grandi avec nous, que ce soit à la réa ou au scénario, la série est devenue plus mature et c’est ce qui l’a tuée.

LMJV : Quels sont tes projets maintenant ?

D.M. : Enfant je rêvais de faire de la TV, d’être animateur de faire de bandes dessinées. Je n’ai jamais rêvé de faire une série, parce que je ne pensais même pas que c’était possible. Aujourd’hui je veux réaliser un autre rêve. Enfant j’étais très fan des émissions à sketch comme les Inconnus, les Nuls l’Emission ou encore et surtout les Monty Python. L’idée de la rentrée, c’est une variation de « J’irai Loler » en mode émission à sketchs !

Et pourquoi pas une nouvelle série avec mon nouveau copain de jeu, François Descraques et mon ancien copain de jeu, Monsieur Poulpe …

LMJV : Qu’est-ce que tu as envie de dire à tes fans ? A ceux qui vous ont soutenu depuis le début ?

D.M. : Je suis pas très fort pour dire ce que je ressens. Je suis pas très fort non plus en rapports humains. Je ne sais pas trop prendre soin des gens, je suis un rustre d’Ardechois. Mais, le public me donne de l’amour depuis des années et je ne peux que le remercier. Non seulement il m’aide à me lever le matin, mais en plus il participe activement à la réussite de mes rêves. Je ne sais pas comment les remercier autrement qu’en continuant à lui donner des choses à regarder ou à lire.
Merci beaucoup. Merci à tous, j’aime quand vous me faites l’amour.

LMJV : Merci beaucoup et bonne continuation !

D.M. : De rien.

– Retrouvez Davy Mourier sur : www.badstrip.net ou sur http://fr-fr.facebook.com/davy.mourier
– Dans les émissions : J’irais Loler sur vos tombes et Roadstrip

Photos ©Ankama ou issues du ©blog de la série.

.

[ad#Ban gros bloc ]

  • Maxou.07/08/2011 à 01:20Permalink

    Juste super , j’ai beaucoup d’admiration pour Davy , il reste naturel et c’est ça qui est super , ce sont des animateurs comme ça qu’il faudrait partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *