Gamingday : Deux jours au Stunfest Festival de Rennes

stunfest_2015_001Le Stunfest Festival, organisé à Rennes chaque année depuis 2005, est devenu au fil des ans l’une des références européennes des festivals spécialisés dans le jeu vidéo, l’e-sport et le retro-gaming. L’édition 2015 s’est déroulée le weekend dernier, du 22 au 24 mai, et nous y sommes allés. Voici quelques moments pris sur le vif pendant nos déambulations dans les couloirs du Liberté de Rennes qui accueille l’évènement.

Le Stunfest Festival peut faire figure de Petit Poucet comparé à d’autres salons sur le thème de la culture geek, comme par exemple le mastodonte parisien qu’est devenu Japan Expo.
Beaucoup plus intime (la dernière édition se rapprochait des 10 000 visiteurs), ce festival est aussi beaucoup plus spécialisé. Vous n’aurez par exemple que peu de chance de rencontrer des cosplayers en le visitant car ici le leitmotiv c’est le jeu vidéo, le jeu vidéo et uniquement le jeu vidéo ! Et ça tombe bien, car c’est pour ça qu’on est venu : au programme des tournois avec les meilleurs joueurs français, européens voire mondiaux, des conférences, des superplayers et des galettes saucisse !

 stunfest_2015_002

Premier jour : le vendredi 22 mai.
Jour du tournoi de Mario Kart, il fallait bien penser à se pré-inscrire sur le site internet car même si la journée est plutôt calme en terme de fréquentation, les places pour les compétitions sont limitées ! Début des festivités à 14h, ça laisse le temps de faire un petit tour avant et de s’échauffer les poignets. Dès les premiers pas, on est pris au piège ! Des joueurs s’écharpent à l’entrée sur des bornes du génial WindJammer. Un tournoi est d’ailleurs organisé à partir de 14h… Bon, qu’à cela ne tienne, on va tenter de le faire aussi. On s’inscrit ! A ce rythme là, la journée va être vite remplie.

 stunfest_2015_003 stunfest_2015_004

On se mêle à la foule pour s’entrainer un peu lorsqu’une borne se libère. Douze défaites plus tard, il est temps de faire un petit tour dans l’espace tournois, grande salle spécialement réservée aux compétiteurs, les vrais, pour les tournois qui se dérouleront pendant ces trois jours (notamment sur les Street Fighter). A cette heure-ci c’est encore assez tranquille, les joueurs s’échauffent sereinement, les gros tournois ne commencent de toute façon que le samedi. On reconnait quand même Kayane avec sa casquette derrière la rangée de joueurs de Street Fighter. Et oui, on peut faire un peu de people au Stunfest !

stunfest_2015_005 stunfest_2015_006

Le temps passe vite, et il est déjà l’heure de se remplir l’estomac pour tenir toute l’après-midi. Rien de tel pour ça qu’une bonne spécialité bretonne, la fameuse galette saucisse, vendue à la buvette du festival en échange de quelques « HIT », la monnaie virtuelle de l’évènement qui imite des dollars américains en habillant les héros de nos jeux préférés avec un chapeau breton (ici Link et Ryu).

stunfest_2015_007

La digestion au soleil sur un transat terminée, c’est reparti !
Je n’insiste pas sur les résultats des tournois : premier tour passé à Mario Kart grâce aux forfaits de deux adversaires, suivi d’une élimination au deuxième. Pas mieux à celui de Windjammer où je me fais rétamer dès le premier tour 3 – 0. La visite du reste du festival peut donc reprendre l’esprit tranquille.

Et il y en a des choses à voir ! Votre console et votre jeu préféré est forcément jouable quelque part ! Et s’il s’y prête, il y a très probablement un tournoi qui s’organise. D’ailleurs, nous avons raté celui sur Super Mario Kart… déception !

stunfest_2015_008 stunfest_2015_009

Il y a aussi quelques jeux plus atypiques comme ces jeux musicaux venus tout droit du Japon.

stunfest_2015_010 stunfest_2015_011

Ce n’est pas tout, mais toute cette marche dans des couloirs, ça fatigue un peu. Heureusement, une autre salle est disponible pour assister à des conférences et des performances en live. Regardez tout ces transat qui n’attendent que nous pour nous affaler !

stunfest_2015_012

Ici on peut voir des SpeedRun en live sur plein de jeux différents, comme Völgarr the Viking réalisé par Prospere Lucel et commenté par Realmyop ! Le lendemain Realmyop est revenu et nous a présenté des SpeedRun en live de Zelda : Majora’s Mask et Zelda : Ocarina of Time faits par le jeune Marco. Et comme il était en avance (1h31 pour Majora’s >__<), il a pris du temps pour faire une sorte de tutorial en live en nous expliquant comment réaliser les glitches les plus utilisés sur ces jeux !

stunfest_2015_014 stunfest_2015_013

stunfest_2015_015

Et avant de passer à Street Fighter, un dernier défi de Realmyop qui a voulu se venger de la Team Arcade qui a battu son record sur Megaman 2 en mode « 2 players 1 stick », à savoir en équipe de deux joueurs, l’un gérant les boutons, l’autre le stick de mouvements. Défi perdu car c’est bien la Team Arcade qui est arrivée la première, en un peu moins de 40 minutes, à terminer le jeu (mais suivi de prêt par l’équipe de Realmyop).

stunfest_2015_016 stunfest_2015_017

Après ces réjouissances, quelques images pour les stars du festival qui sont venus se bastonner sur les jeux de combats. Ici la finale de Capcom vs SNK 2 qui a opposé le japonais D44bas au français GxC Mitsu (cocorico !). Malheureusement ce dernier n’a eu aucune chance face à l’un des meilleurs joueurs mondiaux !

stunfest_2015_018 stunfest_2015_019

Voilà un (petit) aperçu de ce qu’il était possible de voir au Stunfest cette année.
Première expérience pour moi, mais plutôt séduit par le bon esprit de l’évènement et toutes les activités proposées ! Vivement la prochaine édition !

cym0ril

  • C-Wam01/06/2015 à 09:12Permalink

    Le stunfest est un super festival !
    Malheureusement l’article ne mentionne pas l’étage du festival avec les 36 jeux indépendants français présenté par leurs studios.

    C’est, à ma connaissance, la plus grosse concentration de studios indépendants en France.

    Voici la liste : http://indie.stunfest.fr/2015/

  • cym0ril01/06/2015 à 10:52Permalink

    Salut C-Wam,

    Merci pour ton commentaire :)

    En effet je n’ai pas parlé de la scène indé du festival… Ce n’est pas vraiment un choix, mais finalement deux jours ça passe très vite (surtout lorsqu’on essai de faire quelques tournois et d’assister à des conférences/lives), ce qui fait que j’ai en fait passé très peu de temps dans cette salle. Et l’idée de l’article c’était plus de donner un aperçu « comme si vous y étiez » de ma visite plutôt que de faire un compte-rendu exhaustif.

    Mais tu fais bien de le préciser (Go-Ichi sera content :p) !
    Il y a d’ailleurs encore d’autres choses dont je n’ai pas parlé comme la salle spécialement dédiée au SHMUP ou les conférences plus sérieuses sur des thèmes sociétaux en rapport avec les jeux vidéo.

    Bref! Le programme est bien dense et il y en a pour tous les goûts au Stunfest ! :)

Commentaires fermés.