Dragon Ball Fusions, le fantasme des fans enfin réalisé ?

Si vous regardiez DBZ étant petit, vous aurez sans doute déjà entendu parler de spéculations, comme : « Et si Goku fusionnait avec Broly ? », »Et si Vegeta fusionnait avec Trunks ? ». Des années durant, que ce soit pendant ou après DBZ, avant ou pendant DB Super, les fans ont toujours rêvé de faire naître des fusions aussi cool qu’improbables et c’est aujourd’hui possible. Sorti il y a peu, Dragon Ball fusions fait déjà un tabac au Japon grâce à son gameplay inédit pour la licence, mais cela suffit-il à faire de cet opus un excellent jeu ? On vous répond tout de suite.

Un bon vieux Tenkaichi budokai

L’histoire de Dragon Ball fusion tient en quelques lignes. Le héros (vous) et son rival invoquent Shenron afin de créer un tournoi qui permettrait de définir le guerrier le plus puissant de l’univers. Malheureusement pour eux, une équipe de 5 est requise pour participer, on devra donc s’allier avec de nombreux personnages de la licence Dragon Ball, mais ça ne sera pas toujours facile, d’autant plus que les participants ne seront pas toujours les héros qu’on a tant appréciés… Autant vous dire qu’il y a du réglage de compte dans l’air ! Pour moi, le scénario est dérisoire, il sert juste à placer un contexte à cette nouvelle aventure sans rien apporter à l’univers étendu, ce qui est dommage quand on voit le potentiel du jeu. Au final, la progression sera plutôt linéaire et offrira des dialogues fades entre les divers protagonistes, bref, on est pas convaincu par cet aspect du jeu.

Fuuuuuuu – SION AH!

Malgré quelques singularités, le jeu reprend les codes d’un RPG tactique à l’ancienne. On ne se contentera pas de combattre avec de simples statistiques, il faudra prendre en compte de très nombreux paramètres, tels que l’environnement, les types de personnages, les collisions et bien d’autres choses.

On commencera par parler du mode exploration. Ce dernier permet au joueurs de naviguer dans des failles (6 à déverrouiller), afin d’accomplir de nombreuses quêtes et affronter les ennemis qui s’y trouvent. J’aime bien l’idée, car cela permet d’explorer de nombreux décors de la licence en donnant un aspect ouvert au jeu, cela aide aussi à articuler un peu mieux le scénario qui peine à nous captiver.

On parlera ensuite des combats qui représenteront facilement 85% de votre temps de jeu. Qu’on se le dise, vous ne trouverez pas deux combats pareils dans DB Fusions, et vous décrire tout à ce sujet n’est pas mince affaire. Premièrement, on prendra en compte les races et types de personnages. On retrouve 6 races différentes (Sayajin, Terrien, Namek, etc.) qui bénéficient de statistiques propres et qui pourront avoir 3 types (Vitesse, Puissance, Technique) qui serviront à créer une synergie des dégâts (Puissance > Technique > Vitesse > Puissance). Les attaques se font au tour par tour et la vitesse des personnages définira l’ordre de passage. Vient ensuite les différents types d’attaque : les attaques au corps à corps qui pourront être en partie parées, les attaques Kikoha (distance) imparables et pouvant toucher plusieurs ennemis et enfin, les attaques spéciales qui auront des possibilités énormes (dégâts, contrôles, soins, etc.). Chaque attaque réussie projettera l’ennemi touché dans la direction par laquelle l’attaque est partie, permettant soit de faire sortir un ennemi de l’arène (il prendra des dégâts supplémentaires et perdra son tour), soit le projeter vers les autres ennemis qui seront à leur tour projetés, en plus de prendre des dégâts. Il y a d’autres aspects à prendre en compte, mais globalement on retrouve le principal. Évidemment, écrit comme cela, ça peut sembler barbant ou très complexe, mais on prend assez vite le pli et on commencera à établir des stratégies pour toujours avoir un coup d’avance sur l’adversaire, c’est un gameplay riche et efficace qui ravira tous les fans de TRPG.

S’il est fréquent de voir de nombreux personnages dans les jeux Dragon Ball, je suis agréablement surpris par le roster proposé. Il n’y aura pas de laissé pour compte, toutes les générations (DB, DBZ et DBS) sont représentées et on retrouve même de nombreux héros non canon issus du jeu DB Heroes (Broly et Trunks SSJ3, etc.), et ça, c’est validé à 100% !!! Cet opus se reposant essentiellement sur le système de fusions, on sera comblé par le nombre de possibilités offertes (7000 modèles possibles). Ce qui est intéressant au-delà de devoir avoir les personnages concernés, c’est qu’il faut accomplir certaines conditions et obtenir les ressources nécessaires pour créer les fusions, ça permet d’allonger la durée de vie en donnant une véritable raison au joueur d’avancer dans les objectifs secondaires, ce qui est peu commun dans les jeux du genre (ça me fait pas mal penser au système de métier dans FF Tactics). Comme si cela ne suffisait pas, on pourra également créer des Fusions Zenkai pendant les combats, permettant de fusionner nos 5 personnages l’espace d’un tour, afin d’infliger des dégâts monstrueux à l’équipe adverse, malheureusement dans ce cas, le nombre de modèles disponible est très limité.

La 3DS face au super sayajin

Si artistiquement le jeu est sans surprise (bah oui, peu importe la forme, ça reste du DBZ !), on n’en est pas moins dans ce qui s’est fait de mieux pour les jeux Dragon Ball sur consoles portables. La B.O. rattrape amplement le désastre de Xenoverse 2 et les plans serrés dans les phases de combats sont vraiment sympa. On regrette juste l’absence de 3D auto-stéréoscopique (la console étant déjà bien sollicitée pour l’affichage), mais uniquement par curiosité, car cela n’apporterait pas forcement de bonnes choses pour le jeu.

Direct en final

Pour moi, ce nouvel opus est un grand « oui » !! Il apporte un vent de frais à la saga et représente surtout un challenger de taille dans le monde très fermé du RPG tactique. Les combats sont bien ficelés, le jeu est riche en contenu et le gameplay est ultra complet… À acheter les yeux fermés.

Dkspuleurr

Points forts :

– Le nombre de personnages et de fusions possibles
– Le système de combat
– La durée de vie
– Les phases d’exploration
– Le gameplay

Points faibles :

– Le scénario
– Le système pour récupérer les personnages
– Les modèles de fusions à 5

[note] La note : 17/20 [/note]

Développeur : Ganbarion
Éditeur : Bandai Namco Game
Genre :  RPG
Support : 3DS
Date de sortie : 17 février 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *