Dossier : Les Match 3, il y en a si peu, que choisir ?

Notre dossier du jour va s’attaquer à ce genre encore méconnu dans le jeu vidéo, surtout sur smartphone ou tablette : le Match 3 !

Le principe est pourtant simple : aligner 3 objets/ronds/carrés/animaux/gems/bonbons/bulles/etc. d’une même couleur. Du jamais vu ? C’est vrai… Toutefois, la déclinaison peut se faire à l’infini et ce genre de jeu, qui fait travailler le cerveau et éveille la réflexion, devrait être plus que répandu. Pourtant, les studios ont tendance à bouder ce genre, le trouvant sûrement trop simple. Notons qu’il faut une parfaite coordination entre les yeux et la rapidité d’exécution de la main. Dur dur, donc !

Ce genre de jeu, les puzzle games, aussi appelés « tile-matching » permet au joueur d’additionner ou d’aligner des objets d’une même couleur (parfois d’une même forme, ou d’un même type) pour les faire disparaitre, et ainsi gagner des points. Souvent, il faut les mettre 3 par 3… Mais parfois plus ! Quasiment jamais moins, par contre… Il faut dire qu’aligner 2 objets ensemble n’a que peu d’intérêt.

puissance_4

Avant les jeux vidéo, il fallait aligner 4 pions de la même couleur dans le jeu de société Puissance 4 !

Tout a commencé dans les années 80 avec le jeu pas vraiment connu du grand public : Tetris.
Ok, ce n’est pas vraiment un Match 3, mais l’idée est venu de là : additionner des formes afin de créer des lignes dans le but de les faire disparaitre et de gagner des points.

Vous l’aurez compris, le plus important dans ce type de jeu étant : le score !

D’autres puzzle games ont ensuite vu le jour, tels que Puzzle Bobble ou encore Puyo Puyo.

Puzzle-Bobble-Gameplay-Screenshot-2 puyo-arcade4
Plus tard, on a également pu jouer à des Zoo Keeper, Jewel Quest, Bejeweled ou encore Zuma.

jewel-quest-inca-civilization
Originale, la police d’écriture « inspirée » d’Indiana Jones, le Match 3 aime bien « s’inspirer ».

Souvent, le jeu s’arrête lorsque le joueur n’a pas réussi à faire disparaitre suffisamment d’objets à l’écran et qu’il se retrouve submergé. Si tout son espace est rempli, sonne alors le glas pour la partie, le célèbre : Game Over.

Récemment, certains se sont dit que ce style de jeu, sous exploité, pouvait rapporter gros… Enfin, surtout leur faire gagner beaucoup d’argent. Ont alors commencé à proliférer les free-to-play avec un nombre « d’actions » limité, forçant ainsi le joueur à attendre pour pouvoir continuer à jouer, ou alors à débloquer leur partie, moyennant quelques pièces. Riche idée (surtout pour ceux qui touchent les sous-sous !).

Ce style de jeu est très addictif… Simple, efficace, avec un petit goût de « reviens-y » et certains trouvent même que « ça détend ». Ce qui attrape en un coup d’œil le joueur et lui donne instantanément envie d’y jouer ? Une astuce sophistiquée et découverte par de grands scientifiques : les couleurs chatoyantes !

Depuis l’arrivée du smartphone et surtout du tactile, c’est un style de jeu qui est en expansion et ce n’est pas le nombre de gens qui jouent sans cesse à ce style de Match 3 dans les transports en commun ou dans les salles d’attente qui diront le contraire… Il faut dire que rien d’autre ne leur est proposé, donc ils n’ont pas trop le choix.

candy_crush_saga_smartphone_metro_

Comme un jeu addictif doit être « toujours plus addictif », certains développeurs vraiment malins se sont dit qu’il suffisait d’y ajouter d’autres addictions relativement répandues chez le commun des mortels pour en faire un combo parfait (mais bon, l’alcool ça serait quand même mal vu, par exemple), ils ont alors pensé à miser sur les plaisirs simples et élémentaires de la vie et à attiser : la gourmandise des gens.

candy_crush_saga_bonbons

Des BONBONNSSS !!!!!

Tout le monde sait que l’être humain a beaucoup de mal à résister à un succulent gâteau plein de crème ou à des bonbons hyper colorés et bien sucrés ! Voilà comment est né, par exemple, le succulent : Candy Crush Saga.

candy_crush_saga_manger

Candy Crush Saga est un peu le summum, le sommet de ce qui se fait. Reprenant un concept vieux comme le monde (du jeu vidéo), les créateurs ont, en plus, ajouté le côté addictif de la bouffe (contre lequel personne ne peut résister, comme j’en parlais plus haut) et voilà le résultat : 2 142 niveaux répartis en 143 épisodes de… bonbons de couleurs à mettre les uns à côté des autres !! Wow ! Eh ouais, ça ne rigole pas ! Heureusement que des développeurs imaginatifs sont là pour nous faire rêver.

candy_crush_saga_jeu
Admirez ce design des bonbons hors du commun !

Bien sûr, le modèle économique de King (les créat… l’entreprise derrière Candy Crush) repose sur l’intégration de publicités intensives (rappel : « si c’est gratuit, c’est toi le produit ») et les micro-transactions des joueurs qui voudraient être débloqués dans le jeu. Mais c’est bien là le principe d’un free-to-play.

Comme King a imaginé un concept de jeu jamais vu et qu’il a pensé au design des bonbons et sucreries contre lequel personne ne résiste, ils se sont dit qu’il fallait protéger leur idée (on ne sait jamais) et ont donc déposé les marques « Candy », « Crush » et « Saga », des mots de 4 ou 5 lettres rarement utilisés et il est donc INTERDIT de les reprendre dans un quelconque titre de jeu ! Ne vous y frottez pas, ou vous serez attaqué en justice ! Continuez donc d’aligner des bonbons tranquillement dans le bus, c’est moins risqué ;).

humain_wall-e_02

En plus, ce genre de jeu qui nous considère comme des morfales, flattent notre égo ! (Comme dans Wall-E)

Certains diront même que le jeu CandySwipe, créé par un éditeur indépendant 2 ans avant, contenait déjà la plupart des éléments du jeu (jusqu’au « Sweet ! » prononcé d’une voix grave et gourmande qui réveille nos instincts primaires…). Mais voyons, je doute que quelqu’un ait pensé à aligner des bonbons de couleurs avant King quand même, ça parait un concept tellement foufou !

King, sentant la polémique enfler, a d’ailleurs voulu mettre les choses au clair et à publié sur son site officiel :

« Let me be clear: This unfortunate situation is an exception to the rule. King does not clone games, and we do not want anyone cloning our games. »

C’est clair non ? N’allez pas chercher la petite bête !

Après, si vous n’êtes pas fans des bonbons, vous avez toujours le choix de changer ça par du soda, des animaux mignons ou encore des sushi, la variété et la diversité sont au rendez-vous !

bombs-cake-match-3-game

Des gâteaux !!! YUM !

➤ On vous propose également de retrouver nos tests de Puzzles / Match 3 qui changent un peu : le mignon Pokemon Puzzle Challenge sur 3DS, ou l’exigeant You Must Build a Boat ou encore le déjanté Tokyo Crash Mobs.

Match-3_de_base

Voilà, du coup à vous de choisir, si vous voulez vous lancer dans les Match 3… Il y en a quelques-uns sur le marché, peut-être une petite douzaine, tout au plus et on espère que ce dossier très complet vous a aidé à y voir plus clair et à bien choisir votre Puzzle Game préféré !

  • Ominae01/04/2016 à 11:11Permalink

    Merci pour ce dossier, je ne savais pas que choisir pour survivre dans les transports en commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *